Actualités

Violences sexuelles: Canal+ et RMC Sport lancent une enquête interne

L’onde de choc se poursuit dans les médias sportifs après la diffusion du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste , de Marie Portolano, dimanche  21  mars sur Canal+. Mis en cause pour avoir cherché à protéger Pierre Ménès en censurant une partie du documentaire, Canal+ a finalement lancé une enquête interne concernant les faits qui sont reprochés à son chroniqueur, a appris vendredi  26  mars l’Agence France-Presse (AFP), confirmant des informations de L’Equipe . M.   Ménès est notamment mentionné dans le documentaire par ses consœurs dans deux affaires d’agressions sexuelles.

«  Il a été demandé à la direction des ressources humaines de procéder à une analyse approfondie de la situation conformément à nos procédures internes  » , a fait savoir le groupe Canal+ à l’AFP. Par ailleurs, M.   Ménès a été écarté jeudi du célèbre jeu de simulation de football FIFA , dont il était l’un des commentateurs vedettes.

Signalement chez RMC Sport

De son côté, RMC Sport a également décidé d’ouvrir une enquête interne, à la suite d’un signalement fait après la diffusion du même documentaire, ont rapporté à l’AFP des sources en interne. Contacté, le média sportif n’a pas fait de commentaires.

La diffusion de Je ne suis pas une salope, je suis journaliste , couplé à la publication, dimanche, dans Le Monde d’une tribune du collectif Femmes journalistes de sport dénonçant notamment «  l’infériorisation des femmes  » dans les rédactions, a provoqué un électrochoc dans le milieu du journalisme sportif.

Mardi, Radio France, par la voix de son directeur de l’information et des sports, Vincent Giret, a annoncé l’ouverture d’une enquête interne , à la suite du témoignage dans le documentaire de sa journaliste spécialiste de rugby, Amaia Cazenave. Celle-ci a notamment rapporté qu’un collègue s’était permis de crier très fort et plusieurs fois : «  J’ai envie de baiser !   » dans l’open space, alors qu’il se trouvait seul avec elle. «  Pourquoi les hommes se sentent le droit de dire ces choses, ont cette impunité ?   » , s’interrogeait-elle .

De son côté, le bouquet de chaînes sportives BeIN Sports a assuré à l’AFP que la démission de son présentateur vedette Alexandre Ruiz, annoncée lundi, mais décidée plusieurs semaines auparavant, n’avait aucun lien avec la diffusion du documentaire. Selon un article de Médiapart , publié jeudi, le journaliste franco-espagnol «  avait récemment été sanctionné par la direction de la chaîne, après une enquête interne et plusieurs signalements  » d’autres membres de la rédaction. Se refusant à tout commentaire, Alexandre Ruiz a répondu à l’AFP que «  le dossier était entre les mains de [son] avocat  » .

Le Monde avec AFP

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top