Actualités

Verizon vend Yahoo et AOL au fonds d’investissement Apollo pour 5 milliards de dollars

Combinaison d’images créée le 4 avril 2017 à partir du logo Yahoo affiché devant le siège social à Sunnyvale, en Californie, et le logo AOL affiché sur un panneau devant les bureaux d’AOL à Palo Alto, en Californie.

Le groupe américain des télécoms Verizon a annoncé, lundi 3 mai, un accord avec Apollo Global Management, un fonds de capital-investissement américain, sur la vente de sa branche médias pour 5 milliards de dollars (4,15 milliards d’euros), incluant AOL et Yahoo, deux anciens mastodontes de l’Internet tombés depuis en disgrâce.

Selon les termes de la transaction, détaillés dans un communiqué de Verizon, le groupe va recevoir du fonds d’investissements Apollo 4,25 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) en espèces, et 750 millions de dollars (622 millions d’euros) en titres préférentiels. Verizon gardera une participation de 10 % dans la nouvelle entité, appelée « Yahoo », et Guru Gowrappan, président-directeur général (PDG) de Verizon Media Group, restera à sa tête lorsque la transaction sera terminée, en principe au deuxième semestre.

Lire aussi Le lent déclin de la toute-puissante patronne de Yahoo!

La chute des deux grands noms de l’Internet des années 2000

Yahoo et AOL, deux grands noms de l’Internet des années 2000, avaient été acquis par Verizon il y a quelques années pour près de 9 milliards de dollars (7,4 milliards d’euros) : Yahoo avait été obtenu à 4,48 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros) en 2017 et AOL avait été racheté à Time Warner pour 4,4 milliards de dollars (3,6 milliards d’euros) en 2015.

Mais Verizon n’a pas connu le succès espéré sur sa branche médias et a notamment dû provisionner, à la fin de 2018, une perte de 4,9 milliards de dollars (4 milliards d’euros), dont 4,6 milliards (3,8 milliards d’euros) pour ce seul secteur, et réduire ses effectifs. En cause, pas assez d’économies d’échelle, une concurrence accrue ayant causé des pertes de part de marché et une forte pression sur les revenus publicitaires face à d’autres géants de l’Internet. Verizon avait, au même moment, annoncé des coupes drastiques dans les effectifs en raison d’une réorganisation stratégique en vue du déploiement de la technologie 5G.

« Grâce à l’expertise sectorielle et la vision stratégique d’Apollo, Yahoo sera bien positionné pour profiter des opportunités de marchés », affirme Verizon dans le communiqué. Yahoo avait été valorisé jusqu’à 125 milliards de dollars (103 milliards d’euros) en 2000. AOL avait pour sa part connu une fusion à 112 milliards de dollars (92 milliards d’euros) en 2000 avec Time Warner avant d’être cédée à Verizon.

En Bourse, le titre Verizon prenait 0,45 % dans les transactions précédant l’ouverture de Wall Street.

Lire aussi Comment Verizon veut rivaliser avec Google et Facebook

Le Monde avec AFP

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top