Actualités

Une nouvelle patronne pour la culture à Paris

Martine Aubry aurait préféré la garder dans son équipe à Lille, et le transfert a traîné. Mais c’est désormais chose faite : Irène Basilis est la nouvelle directrice des affaires culturelles de la Ville de Paris, selon un arrêté signé par la maire Anne Hidalgo et publié mardi 12 janvier au bulletin officiel de Paris. Cette femme de gauche qui veut mettre la culture « au service d’un projet social » remplace Claire Germain, partie à la retraite en août 2020.

A 57 ans, Irène Basilis prend la direction d’une administration majeure à un moment particulièrement délicat, un grand nombre d’activités culturelles étant à l’arrêt. « Sa première mission sera d’ailleurs de prendre soin des 2 900 agents placés directement sous sa responsabilité, indique-t-on à l’Hôtel de ville. Ils ont été bousculés par la crise sanitaire, et ont besoin d’un cap partagé. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : le monde de la culture frappé par les nouvelles mesures du gouvernement

Pour l’essentiel, les agents concernés travaillent dans les bibliothèques municipales, les conservatoires, les ateliers des Beaux-Arts ou le service chargé de coordonner les tournages dans les rues de Paris. Mais de la direction des affaires culturelles dépendent aussi les établissements liés à la Mairie comme le théâtre du Châtelet, le « 104 », la Maison des métallos, etc. Sans oublier les innombrables associations culturelles qui bénéficient de subventions de la Ville.

Calendrier « très flou »

Globalement, Irène Basilis devra coordonner le « dégel » de la culture à Paris, lorsque les théâtres, les salles de concert, les cinémas, les musées, etc., pourront accueillir de nouveau du public, et que les lieux municipaux reprendront totalement leurs activités. « Il faut préparer la reprise, même si le calendrier reste très flou », dit-elle.

Aujourd’hui, les 60 bibliothèques de la Ville de Paris ne sont ouvertes que selon des horaires nettement réduits par rapport à la normale. Celle de la Goutte d’Or (18e arrondissement) n’est même accessible que trois heures par jour, compte tenu des problèmes de violence dans le quartier – « en juillet 2020, un homme est mort de ses blessures à l’entrée du bâtiment », souligne le personnel.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A Paris, la Mairie prend le contrôle de lieux culturels en péril

« En 2021, nous remettrons les lieux de culture au cœur de notre projet de société », a promis la maire de Paris Anne Hidalgo lors de ses vœux, mercredi 13 janvier. Sans doute ne s’agira-t-il pas d’un simple retour à la situation antérieure. La nouvelle directrice des affaires culturelles devra probablement adapter la politique municipale, et les lieux concernés, à la donne post-Covid.

Il vous reste 47.69% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top