Actualités

Shunsuke Kikuchi, le compositeur des musiques de « Dragon Ball Z » et « Goldorak », est mort

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais sa musique a bercé l’enfance de toute une génération d’amateurs de dessins animés japonais. Shunsuke Kikuchi, le compositeur des musiques de certains des animes les plus célèbres, est mort le 24 avril, a annoncé, ce mercredi, la Japan Music Copyright Association. Le compositeur de 89 ans s’était retiré de la composition en 2017 en raison de son état de santé.

Au Japon, le compositeur était une légende de la musique d’animation, connu principalement pour les licences Kamen Raider et Doraemon. En France, l’artiste est surtout connu pour son travail sur Goldorak, Albator 84, Dragon Ball et sa suite, Dragon Ball Z. Ses mélodies minimalistes très reconnaissables donnent la part belle aux cuivres et aux percussions et sont désormais devenues un standard musical associé aux animes shonen, un genre de manga destiné à un jeune public masculin.

Cinquante ans de carrière

Shunsuke Kikuchi est né en 1931, à Hirosaki, dans la préfecture d’Aomori. Après avoir obtenu son diplôme de la Nihon University College of Art, Kikuchi étudie avec le compositeur de films de renom Chuji Kinoshita, dans le but de suivre sa trace. A partir des années 1960, il travaille en étroite collaboration avec les studios de télévision Toei sur de nombreuses œuvres.

En 1964, il travaille sur sa première série animée, Uchu Patrol Hopper, puis sur les séries Tiger Mask et Getter Robo. Il compose également la célèbre chanson thème Doraemon no Uta, de la série Doraemon, utilisée de 1979 à 2005. Depuis les années 1960, jusqu’au milieu des années 2010, il entame une longue série de travaux pour la télévision et l’animation japonaises.

On peut citer, par exemple, les séries télévisées Kamen Rider et Iron King. Et un grand nombre de séries animées, comme Polymer, Misha, Dr Slump, Goldorak (1975), Albator 84 (1982) et les deux séries mythiques adaptées du manga d’Akira Toriyama, Dragon Ball (1986) et Dragon Ball Z (1989).

Les morceaux de Shunsuke Kikuchi ont eu une telle influence sur le cinéma japonais que deux d’entre eux, Champion of Death, le thème du film du même nom de 1975, et Urami Bushi, une composition qu’il a écrite pour le film La Femme scorpion de 1972, ont été utilisés dans les films Kill Bill de Quentin Tarantino.

Tout au long de sa carrière, le compositeur a remporté de nombreuses récompenses, dont neuf du Prix international de la société japonaise pour le droit des auteurs : quatre pour son travail sur Dragon Ball Z et deux pour son travail sur Doraemon. Il a également reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière lors de la 57e édition des Japan Record Awards et un prix du mérite lors des Tokyo Anime Awards 2013.

Lire aussi Brigitte Lecordier, la petite voix bien connue des grands enfants
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top