Actualités

Roland-Garros : accroché, Novak Djokovic se hisse malgré tout en quarts de finale

Après la surprise du forfait de Roger Federer dimanche, les huitièmes de finale se sont poursuivis lundi 7 juin à Roland-Garros. L’Argentin Diego Schwartzman s’est employé pour se défaire de l’Allemand Jan-Lennard Struff. Novak Djokovic, de son côté, a remporté un drôle de match contre le jeune prodige italien Lorenzo Musetti (6-7, 6-7, 6-1, 6-0, 4-0 ab.)

Chez les femmes, l’Américaine Cori Gauff s’est, sans surprise, qualifiée pour les quarts de finale du tournoi du Grand Chelem parisien, alors qu’à 25 ans la Grecque Maria Sakkari va connaître son premier quart de finale en Grand Chelem, après avoir battu l’Américaine Sofia Kenin

  • Novak Djokovic à l’arraché

Novak Djokovic a concédé deux sets face à l’Italien Lorenzo Musetti en huitièmes de finale, avant de se qualifier grâce au forfait de son adversaire.

Il n’avait perdu aucun set jusqu’alors dans le tournoi. Novak Djokovic en a concédé deux lundi après-midi, avant de finir par se défaire de Lorenzo Musetti, contraint à l’abandon dans le cinquième set. Sur le court Philippe-Chatrier, le numéro un mondial s’est fait surprendre par l’Italien, de quinze ans son cadet, qui disputait ses premiers huitièmes de finale d’un Grand Chelem.

Vainqueur en cinq sets au tour précédent de son compatriote Marco Cecchinato, demi-finaliste en 2018 à Roland-Garros, Lorenzo Musetti, figure de la nouvelle génération italienne, a une nouvelle fois montré qu’il avait les nerfs solides.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A Roland-Garros, la renaissance du tennis italien se confirme

Mené dès l’entame du match, l’Italien, plein d’audace, a multiplié les prises de risque pour revenir à la marque (4-4). Pari gagnant : il a fait douter son adversaire, auteur de 20 fautes directes, dont 12 en revers. Après 1 h 17 de jeu, les deux hommes se départageaient dans un jeu décisif que l’Italien remportait tout en sérénité (7-6 [9/7]). La deuxième manche voyait le même scénario se reproduire (7-6 [7/2]).

Après un petit tour au vestiaire, Novak Djokovic est revenu sur le court transformé. Le Serbe a mis un coup d’accélérateur et haussé son niveau de jeu pour emporter les deux manches suivantes (6-1, 6-0). Mené 4-0 dans le cinquième set, l’Italien, visiblement diminué par une blessure au dos, a déclaré forfait après 3 h 37 de jeu. Le numéro un mondial affrontera en quarts de finale un autre Italien, Matteo Berrettini, qualifié grâce au forfait de Roger Federer.

  • Diego Schwartzman s’est fait peur

    Vainqueur de l’Allemand Jan-Lennard Struff en huitièmes de finale, Diego Schwartzman retrouvera en quarts le gagnant de Rafael Nadal-Jannik Sinner.

Il était resté sur sa faim. Stoppé dans son élan par l’ogre Rafael Nadal – futur vainqueur de son treizième Roland-Garros –, en demi-finale du tournoi à l’automne 2020, Diego Schwartzman tient sa revanche sur la terre battue parisienne. Lundi, son aventure porte d’Auteuil aurait pourtant pu s’arrêter net. Face au géant allemand Jan-Lennard Struff, vainqueur au premier tour de la tête de série numéro 7, le Russe Andrey Rublev, l’Argentin a été cueilli à froid. Mené 5-1, « El Peque » – diminutif de « pequeño » (petit) en espagnol, en raison de sa taille (1,68 m) – a renversé la vapeur dans un premier set au final cruel pour son adversaire.

Du haut de son 1 m 96, Struff envoyait des missiles, flashés à plus de 215 km/h, mais payait son agressivité au moment de conclure, laissant échapper quatre balles de set. Il perdait même son service lors du septième jeu sur un lob bien inspiré de l’Argentin, qui retrouvait son toucher de balle et, bientôt, recollait à 5-5. La première manche, qui semblait promise à l’Allemand, se jouait au jeu décisif.

Les deux acteurs se sont alors rendus coup sur coup, avant que Struff, éreinté, cède 7-6 (11-9). Schwartzman remportait le set suivant (6-4), après avoir été breaké à deux reprises, et s’envolait dans le troisième (4-0) avant de voir revenir Struff à sa hauteur. Lucide, l’Argentin contenait les assauts de son adversaire et s’imposait 7-5, sans concéder le moindre set, comme depuis le début de ce Roland-Garros. Il affrontera Rafael Nadal ou le jeune prodige italien Jannik Sinner pour une place dans le dernier carré.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A Roland-Garros, la renaissance du tennis italien se confirme
  • Maria Sakkari domine Sofia Kenin

La Grecque Maria Sakkari exulte après sa victoire, lundi 7 juin à Roland-Garros.

Finaliste de la précédente édition de Roland-Garros, l’Américaine Sofia Kenin s’arrête cette fois dès les huitièmes de finale, sortie par la Grecque Maria Sakkari, tête de série no 17. Kenin a très vite subi le puissant coup droit de son adversaire et n’est pas parvenue à assurer le moindre de ses jeux de service dans le premier set (6-1).

Enchaînant les fautes directes dans la deuxième manche, jusqu’à se trouver menée 5-1, la no 5 mondiale s’est offert un sursaut d’orgueil tardif, avant de finir par concéder un ultime jeu de service et de s’incliner 6-3. A 25 ans, Sakkari va donc connaître son premier quart de finale en Grand Chelem et aura pour adversaire la vainqueure du duel entre Iga Swiatek et Marta Kostyuk, prévu lundi en nocturne.

  • « Coco » Gauff en patronne

Chez les femmes, après les éliminations de la quasi-totalité des têtes de série, le tableau des Internationaux de France s’est ouvert. Pour sa deuxième participation au tournoi de la porte d’Auteuil, l’Américaine Cori Gauff n’a pas laissé passer l’occasion de rallier les quarts de finale de la compétition. « Programmée » par ses parents pour gagner, comme son idole Serena Williams, éliminée la veille en huitièmes de finale face à Elena Rybakina, la jeune droitière de 17 ans est parfaitement entrée dans son huitième de finale en breakant d’entrée de jeu la Tunisienne Ons Jabeur, 26e mondiale, sur le court Philippe-Chatrier. « Coco » profitait de la mise en route tardive de son adversaire pour remporter la première manche 6-3, en moins d’une demi-heure de jeu.

Sans solution face à l’athlétique Cori Gauff, la Tusinienne Ons Jabeur concédait son service à trois reprises dans la seconde manche. Après avoir effacé quatre balles de match, elle était défaite en deux sets (6-3, 6-1) sur une ultime montée au filet de l’Américaine. Demi-finaliste à Rome et victorieuse à Parme en mai dernier (son deuxième titre WTA), « Coco » poursuit sur sa lancée.

Au prochain tour, elle affrontera la Tchèque Barbora Krejcikova, qui s’est, elle aussi, imposée en deux sets (6-2, 6-0) face à l’Américaine Sloane Stephens.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top