Actualités

Réouverture des bars et restaurants en trois temps à partir du 19 mai

Les Français pourront à nouveau boire un café en terrasse mercredi 19 mai. Un rendez-vous très attendu par la population. Mais aussi bien évidemment par les patrons de bars et restaurants. L’annonce en a été faite par Emmanuel Macron dans un entretien accordé à la presse quotidienne régionale qui doit être publié vendredi 30 avril. Le président de la République a dévoilé un plan de réouverture totale de ces établissements en trois temps étalés jusqu’au 30 juin.

En effet, le 19 mai, seules les terrasses seront autorisées. Avec une limitation du nombre de convives à six par table. Mais le desserrement des contraintes du couvre-feu, fixé à 21 heures à cette date, élargit la plage horaire du service à table. La seconde étape est fixée, trois semaines plus tard, au 9 juin. A cette date, les salles de restaurants s’ouvriront pour accueillir les clients avec la même contrainte des six consommateurs par table et avec une jauge, mais sans pass sanitaire. Les dîners pourront alors se terminer à 23 heures, nouvelle limite du couvre-feu. Enfin, la pleine réouverture des bars et restaurants sans jauge sera effective le 30 juin. Un troisième temps qui correspond à la levée totale du couvre-feu. Il reste toutefois conditionné à la situation sanitaire, a préféré ajouté la présidence.

Une visibilité sur le futur de son activité

En annonçant ce calendrier, près de trois semaines avant le  « jour J », M. Macron a répondu à une attente forte des professionnels de la restauration. « Nous demandons d’abord un délai de prévenance. Pour remettre nos hommes en piste, cela ­demande deux à trois semaines de for­mation. C’est un véritable retour à l’emploi. Comme pour des sportifs de haut niveau qui ont arrêté de pratiquer et ne peuvent d’emblée courir le marathon », affirmait Didier Chenet, président du syndicat Groupement national des indépendants (GNI), début mars, lors de discussions avec le gouvernement.

Les bars et restaurants ont, en ­effet, tiré le rideau le 29 octobre 2020. Un mois plus tard, Emmanuel Macron leur avait fixé rendez-vous au 20 janvier 2021 pour un possible feu vert. Las. La fermeture avait été prolongée sans réelles perspectives. Certains professionnels s’étaient alors imaginés une première étape de retour à la normale pour Pâques. Un espoir encore déçu. Finalement, M. Macron avait fixé, fin mars, un horizon à la mi-mai. Un objectif qu’il a choisi de respecter.

Maintenant, chaque établissement, ayant enfin une visibilité sur le futur de son activité, va choisir son rythme de remise en route. Tous n’ouvriront pas le 19 mai, loin s’en faut. Le retour des salariés se fera donc aussi par étapes. Pour une grande majorité d’entre eux, ils reviendront après plus de six mois de chômage partiel. Certains ont même raccroché leur tablier il y a quatorze mois, lors de l’annonce du premier confinement. Tous ne seront pas au rendez-vous lors du rappel des troupes.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top