Actualités

Régionales : pour Gérald Darmanin, une victoire du RN représenterait « une marque satanique » pour une région

En déplacement à Dijon pour soutenir Denis Thuriot, tête de liste de la majorité présidentielle dans la région Bourgogne-Franche-Comté, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, a attaqué le Rassemblement national (RN) avec une rare virulence, selon le quotidien régional Le Bien Public. « Il y a une volonté que le Rassemblement national ne gagne jamais une région. On voit bien la marque satanique que représenterait une victoire du RN », a ainsi lancé le ministre de l’intérieur.

« Si un territoire est dirigé par un parti extrémiste, pensez-vous que les investisseurs étrangers viendront davantage ? Non. Ils iront dans un endroit plus acceptable », a poursuivi Gérald Darmanin, alors que le candidat du RN, Julien Odoul, se positionne en tête des intentions de vote au premier tour (28 %), selon un sondage Ipsos Sopra Steria publié le 9 juin sur France 3 Bourgogne-Franche Comté. Le candidat de La République en marche (LRM), lui, se place en quatrième position, avec 16 % des voix.

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, n’a pas tardé à réagir. Interrogée sur CNews, elle a dénoncé un « problème démocratique ».

« Est-ce que le gouvernement a perdu la tête ? », a ainsi interrogé Mme Le Pen, avant d’ajouter : « Comment ce gouvernement ne se rend[-il] pas compte qu’avec des déclarations aussi violentes à l’égard de l’opposition, il participe [à entretenir un] climat de haine, de brutalité et de violence. »

« Il faut que LRM garde son calme et arrête d’insulter l’opposition, parce que ça pose un problème démocratique », a-t-elle conclu.

Mélenchon ironise

« Ca ne le grandit pas et ça ne grandit pas sa fonction », a réagi Julien Sanchez, porte-parole du Rassemblement national. « Si M. Darmanin nous insulte en nous disant que nous sommes sataniques, eh bien je l’invite à trouver beaucoup d’exorcistes, car nous allons gagner beaucoup de régions », a prévenu le maire de Beaucaire (Occitanie), interrogé par BFMTV.

« Affolé par une déroute électorale imminente, ce gouvernement est devenu complètement fou ! Jean Castex doit maintenant rappeler ses ministres à l’ordre et à la déontologie », a écrit sur Twitter Jordan Bardella, candidat du RN en Île-de-France.

De son côté, le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a ironisé en publiant sur Twitter : « Complotiste antisataniste, ce Darmanin, non ? » La semaine dernière, Jean-Luc Mélenchon avait lui-même été accusé de complotisme, après avoir lié attentats et élection présidentielle.

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top