Actualités

Régionales, départementales, territoriales : qui vote pour quelle élection en France ?

Les Français n’auront pas une mais deux bonnes raisons de se déplacer pour voter les 20 et 27 juin prochains : en effet, pour la première fois cette année, les élections régionales et départementales se tiennent simultanément.

Pourtant, tous les électeurs ne sont pas concernés par ces deux scrutins : si la quasi-totalité (plus de 45 millions) éliront leur conseil régional, 2,7 millions d’électeurs inscrits sur les listes ne seront pas concernés par les élections départementales. Pour les électeurs de Corse, de Guyane et de Martinique, il s’agira de se prononcer pour les représentants de leur assemblée territoriale unique.

A quel scrutin participerez-vous ?

Quels territoires voteront pour les élections régionales et territoriales ?

  • Les douze régions métropolitaines issues du redécoupage de 2016 ;
  • la Corse, la Guyane et la Martinique, en tant que collectivités territoriales uniques exerçant les compétences départementales et régionales ;
  • la Guadeloupe et La Réunion, qui ont à la fois le statut de département et de région d’outre-mer.
Lire aussi Mode de scrutin, enjeux politiques, domaines de compétence : comment fonctionnent les élections régionales

Quels territoires voteront pour les élections départementales ?

  • L’ensemble des habitants des départements métropolitains, à l’exception de ceux de la Ville de Paris et de la Métropole de Lyon qui exercent les compétences départementales sur leur territoire. Les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin voteront eux pour la Collectivité européenne d’Alsace, collectivité unique issue de leur fusion depuis le 1er janvier ;
  • Mayotte est également une collectivité unique exerçant les compétences des départements et des régions d’outre-mer. Celle-ci est gérée par le conseil départemental de Mayotte. C’est donc dans le cadre des élections départementales que les Mahorais seront appelés aux urnes en juin, et non des régionales ;
  • la Guadeloupe et La Réunion, qui ont à la fois le statut de département et de région d’outre-mer.
Lire aussi Mode de scrutin, équilibre politique et impact sur le quotidien… comment fonctionnent les élections départementales

Quels territoires ne voteront pas du tout fin juin ?

Les électeurs de Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna ne participeront pas au scrutin, de même que les Français de l’étranger inscrits sur une liste consulaire.

Combien de votants pour chaque scrutin ?

Sur l’ensemble des électeurs français (47,5 millions), 96,3 % sont concernés par l’un, l’autre ou les deux scrutins. Ils seront exactement 45 704 504 à élire leur conseil régional et 43 037 830 leur conseil départemental.

Les 2 751 974 électeurs qui participeront uniquement à l’élection régionale se composent des 1 314 015 inscrits de la Ville de Paris, 797 640 de la Métropole de Lyon et des 640 000 électeurs de Corse, de Guyane et de Martinique (respectivement 238 641, 97 322 et 304 356 personnes).

Seuls 85 300 électeurs mahorais participeront uniquement au scrutin départemental, tandis que 1 756 153 inscrits ne sont concernés par aucune de ces deux élections, en grande majorité en raison de leur inscription sur des listes consulaires pour les Français de l’étranger (1 308 646 personnes), et pour les 447 507 restants en raison du statut particulier de la collectivité d’outre-mer dans lesquelles ils résident.

” }, open: function(event, ui) { /* permet de fermer le tooltip en tapant sur lui-même en mobile*/ var elem = $(event.target); ui.tooltip.click(function() { elem.tooltip(‘close’); }); } }); $(“#infographie a”).click(function(event) { event.stopImmediatePropagation() }); });

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top