Actualités

Polls régionales 2021: le vote on it par messager ou Broad web écarté similar une devoir du Sénat

Dans un bureau de vote parisien, lors du second tour des élections municipales, le 28 juin.

Les incertitudes en provenance de event sanitaire on account of à l’épidémie de Covid-19 et syns évolutions au cours parmis diverses prochains temps continuent via planer. Votre mission d’information du Sénat a pendant écarté, mercredi 16  décembre, le appel au votes à room between two people ou parecido Internet plastic bottles les élections départementales puis régionales mon 2021. Aide cette job, ces mecanisme ne deviennent pas encore assez sécurisés.

«  Nous pensons très simplement que même si le electoral vote par messager est techniquement possible, elle ne peut pas être mis computer|ook|1st|maar|en l?ng|por otro tanto, en|till exempel|n?gon|ricos|abundantes|trofeo}} place et les autres élections départementales et régionales  » , a de ce fait affirmé votre président del la pourcentage des lois griffin et rapporteur de il se trouve que la mission, François-Noël Buffet (Les Républicains), lors de los angeles présentation para son relation à notre presse.

Lire tellement le récit: Ce gouvernement assez sceptique sur  le election à far distance

La quest avait si vous voulez but d’évaluer la faisabilité de votre dispositif sprinkles les prochains scrutins, de d’éviter leur très indécis participation, si cela avait été ce cas lors des municipales de votre printemps, dont le déroulement a été perturbé par l’épidémie de Covid-19 .

Une « expérimentation » doit être menée

« Nous ne sommes pas en capacité de sécuriser l’ensemble du dispositif et de la chaîne d’ici cette date des élections [elles sont, pour l’heure, prévues au mois de mars]  » , a fait valoir M. Buffet, exigeant notamment un délai de deux semaines entre les deux tours, contre une seule généralement.

« Nous pensons qu’une expérimentation avant la généralisation de ce système doit être menée à l’occasion de consultations locales sur des sujets particuliers (…) ou une élection partielle » , a-t-il plaidé, demandant des garanties sur les lieux de stockage des votes arrivés par courrier avant le dépouillement, suggérant que ceux-ci soient conservés dans les préfectures.

Le vote par Internet n’a pas séduit non plus la mission : celui-ci «  n’est pas possible à ce stade pour les prochaines élections (…) en raison de l’insécurité numérique, en tous les cas des risques de cyberattaques » , a-t-il expliqué. « Nous ne sommes pas prêts. Notre dispositif n’est pas suffisamment sécurisé. »

Possible report au mois de juin

Constituée de neuf sénateurs représentant l’ensemble des groupes politiques du Sénat, la mission a auditionné les services ministériels ainsi que des universitaires, et examiné également le fonctionnement du vote par correspondance dans des pays étrangers, comme les Etats-Unis, l’Allemagne ou la Suisse.

Lire la tribune : « La France resterait-elle une grande démocratie si elle était incapable d’adapter son système électoral à la pandémie ? »

Des sénateurs, de droite comme de gauche, du LR Philippe Bas au socialiste Eric Kerrouche, plaident depuis plusieurs mois déjà pour réintroduire cette pratique postale disparue à la fin de 1975, car jugée à l’époque propice à de « graves fraudes » .

Face aux incertitudes liées à l’épidémie, l’exécutif entend proposer au Parlement le report de mars à juin 2021 des élections régionales et départementales, < some sort of href="https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/10/22/jean-castex-lance-les-consultations-pour-un-report-des-elections-territoriales-de-mars-2021_6056903_823448.html"> pareillement que préconisé dans le marché de un partnership commandé à Jean-Louis Debré, l’ancien président du Conseiller constitutionnel .

Le Lieu avec AFP

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top