Actualités

Mondiaux de biathlon : Desthieux en argent, Jacquelin en bronze lors du sprint

Simon Desthieux, médaillé d’argent du sprint des championnats du monde de biathlon à Pokljuka, vendredi 12 février.

C’était peut-être le Français qu’on attendait le moins. Vendredi 12 février, Simon Desthieux a pris la médaille d’argent du sprint lors des championnats du monde de biathlon à Pokljuka (Slovénie), remporté par le Suédois Martin Ponsiluoma. Un autre français, Emilien Jacquelin, complète le podium dont sont exclus, pour la première fois de la saison, les Norvégiens, ultra-dominateurs cet hiver (onze succès en 16 courses individuelles).

Excellent au tir (10 sur 10), Simon Desthieux a retrouvé de la fraîcheur physique au meilleur moment de la saison sur une piste slovène qu’il affectionne. Le biathlète de 29 ans était pourtant en délicatesse sur les skis depuis le début de l’hiver.

Incapable de faire mieux qu’une septième place en individuel à Oberhof au mois de janvier, « Carlito » était loin de son niveau qui lui a permis de finir sixième au classement de la coupe du monde la saison dernière et semblait parti pour traîner son spleen jusqu’à la fin de l’hiver. A la veille des Mondiaux, le skieur du Bugey ambitionnait seulement de « faire des courses pleines », se disant toutefois confiant en ses capacités à « aller chercher des médailles ».

« Un jour parfait »

Vendredi à Pokljuka, c’était « un jour parfait ». « C’est tellement beau quand ça se passe comme ça, je courais après depuis tant d’années, a confié Desthieux au micro de la chaîne Eurosport, visiblement submergé par l’émotion. Aujourd’hui ça efface plein de choses et mon début de saison qui n’était pas à la hauteur. »

Après la déception du relais mixte mercredi (5e place), l’équipe de France, avec ces deux médailles glanées au sprint, s’est rattrapée dans le match qui l’oppose à la Norvège, la nation ultra-dominatrice du biathlon.

Le leader de la coupe du monde, Johannes Boe, dont le changement de carabine juste avant ces Mondiaux avait été abondamment commenté dans la presse, termine en cinquième position (deux fautes).

Quentin Fillon Maillet, chef de file des Bleus, termine, lui, à la sixième place. De bon augure avant la poursuite dimanche dont Emilien Jacquelin est le tenant du titre.

Lire aussi Biathlon : la difficile succession de Martin Fourcade chez les Bleus

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top