Actualités

L’Opéra de Paris veut œuvrer pour la diversité

Une répétition en costumes du ballet « Giselle », le 30 janvier 2020, à l’Opéra national de Paris.

Il était attendu avec impatience. Le rapport sur la diversité à l’Opéra national de Paris a enfin été rendu public, lundi 8 février, sur la plate-forme Zoom. Chacun dans son bureau, Alexander Neef, directeur général, Aurélie Dupont, directrice de la danse, Martin Ajdari, directeur adjoint, et bien sûr, les deux chargés de mission sur la diversité, Constance Rivière, secrétaire générale du Défenseur des droits, et Pap Ndiaye, professeur d’histoire à Sciences Po, ont décliné les points chauds du dossier et dialogué sur les enjeux soulevés par cette question complexe.

Lire l’enquête (dans « M », en décembre 2020) : A l’Opéra, la diversité entre en scène

Lancée dès l’été 2020, parallèlement au manifeste De la question raciale à l’Opéra écrit par un groupe de cinq personnes racisées de la maison, cette enquête a été officialisée par Alexander Neef, le 22 septembre. Ses objectifs : formaliser les difficultés internes liées à la discrimination raciale à l’Opéra et réfléchir sur les œuvres sensibles du répertoire, qu’il s’agisse d’opéras ou de ballets, problématiques du point de vue des stéréotypes raciaux. Avec, en ligne de mire, des idées précises pour faire progresser un débat « en cours et qui n’est pas près de se terminer », selon Alexander Neef.

Lire le récit (en octobre 2020) : Un manifeste pour supprimer la discrimination raciale à l’Opéra de Paris

Ce rapport a exigé trois mois de travail à Constance Rivière et Pap Ndiaye. Parallèlement à une recherche sur les œuvres piliers de l’affiche de l’institution parisienne, des entretiens ont été menés avec une centaine de salariés de la maison, artistes et techniciens, mais aussi des personnalités extérieures. « C’est l’ensemble de l’écosystème de l’Opéra qui a été pris en compte, précisent Constance Rivière et Pap Ndiaye. Tous ceux et celles qui le souhaitaient ont pu nous parler. Il y a une vraie curiosité sur le sujet et il n’y a pas eu de polémique, ce qui nous fait penser que nos propositions trouveront un chemin utile. »

« Une grande absente »

Concrètement, la diversité est « une grande absente à l’Opéra national de Paris à tous les étages », selon les conclusions de Constance Rivière et Pap Ndiaye, qui précisent que « le constat est similaire dans d’autres opéras aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou en Hollande et que la plupart sont engagés dans la même réflexion ». En ce qui concerne le ballet, ils préconisent de faire évoluer le concours d’entrée à l’école de danse en « rencontrant des jeunes dans la France entière mais aussi dans les territoires d’outre-mer ». Un examen des critères physiques de sélection, « hérités d’une anthropologie ancienne », doit aussi être envisagé.

Il vous reste 66.44% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top