Actualités

Ligue 1 : Lille arrache la victoire à Lyon, et reste aux commandes devant le PSG et Monaco

Un énorme coup de massue ! Lille a frappé fort, très fort, dimanche 25 avril soir, en clôture de la 34e journée de Ligue 1, en allant s’imposer à Lyon (3-2) grâce à un doublé de son attaquant turc, Burak Yilmaz.

Ce succès renversant permet aux Lillois de récupérer la première place – cédée provisoirement, le temps d’une journée, après la victoire, samedi, du Paris-Saint-Germain à Metz –, d’écarter les rêves de titre des Lyonnais qui restent quatrièmes, et de garder à distance Monaco, vainqueur à Angers dans l’après-midi.

Une victoire de champion

Deux buts et une passe décisive pour l’attaquant truc de Lillen Burak Yilmaz, qui aura tout fait, dimanche 25 avril, pour s’imposer à Lyon (3-2).

Les choses avaient pourtant idéalement commencé pour l’OL qui a ouvert la marque dès la 20e minute par l’Algérien Islam Slimani qui a repris une passe en retrait de Maxence Caqueret. Puis, le défenseur lillois José Fonte a marqué contre son camp à la réception d’un coup franc joué de l’aile droite par Léo Dubois sur lequel le gardien Mike Maignan a mal négocié sa sortie (35e, 2-0).

Mais comme à son habitude depuis le début de l’année 2021, Lyon n’a pas tenu la distance sur la totalité d’une rencontre. Le Turc Burak Yilmaz a réduit l’écart juste avant la mi-temps en transformant un magnifique coup franc concédé par Thiago Mendes sur Jonathan Ikoné (45+1, 2-1).

Yilmaz (35 ans) a été le catalyseur du LOSC. C’est lui qui a donné la victoire à son équipe en fin de partie en battant Anthony Lopes de près à la suite d’un long dégagement dévié de la tête par Yusuf Yazici devant Djamel Benlamri (85e, 2-3). Auparavant, les Lillois avaient égalisé à l’heure de jeu en profitant d’une perte de balle de Paquetà qui a profité à Yilmaz, encore lui, avant qu’il ne centre sur Jonathan David qui n’a pas raté l’occasion à bout portant (60e, 2-2).

L’Olympique lyonnais a pu alors regretter une belle action de Memphis Depay qui était tout proche de porter le score à 3-1 après un centre de Karl Toko Ekambi quelques minutes auparavant (53e). Mais l’égalisation a été tout à fait méritée tant les Lillois ont mis la pression sur les Rhodaniens après la mi-temps.

Ils auraient déjà pu prendre l’avantage sans les interventions d’Anthony Lopes face à David (71) et Luiz Araujo (77) alors que le portier de l’OL a aussi été présent sur une reprise de la tête de Benjamin André à la réception d’un centre de la gauche (59).

Pour l’OL, après le second but lillois, seul Thiago Mendes est parvenu à solliciter Maignan sur un bon tir lointain (67) mais la victoire des Nordistes est tout à fait méritée.

Avec ce succès aux forceps, le Losc garde son destin en main à quatre journées de la fin du championnat. Il lui reste à affronter Nice, Lens, Saint-Etienne et Angers pour espérer décrocher un improbable quatrième titre de champion de France. Avec un point d’avance sur le PSG mobilisé également en Ligue des champions et en Coupe de France, le rêve est à portée de mains…

Monaco reste un candidat sérieux

Mais le danger pour les Lillois s’appelle aussi Monaco, en embuscade deux points derrière eux. Avec un peu moins de spectacle que d’habitude, mais une efficacité toujours impressionnante, l’ASM a décroché dimanche après-midi, à Angers (1-0), son quatorzième succès en dix-sept matches de championnat depuis janvier.

Loin de leur insolente réussite des derniers mois, les Monégasques – sans Sofiane Diop, touché à une cheville, et cinq joueurs positifs au Covid-19 – ont longtemps buté sur une défense angevine bien en place, et surtout sur un Paul Bernardoni en grande forme dans les buts.

Cette victoire, les Monégasques la doivent à leur capitaine Wissam Ben Yedder. L’attaquant des Bleus et de l’ASM, remplaçant au coup d’envoi au stade Raymond Kopa mais vite entré en jeu après la blessure de Stevan Jovetic, a signé son sixième but du mois d’avril toutes compétitions confondues, d’une pichenette millimétrée en fin de match, après un appel de balle tranchant (80e, 1-0).

Avec 71 points, Monaco reste en troisième position, dans le sillage de Lille et du PSG avant de recevoir Lyon lors de la prochaine journée, avec l’opportunité de faire un grand pas vers une qualification pour la Ligue des champions… en espérant mieux.

« C’est important. C’est bien de gagner dans la difficulté. On sait que c’est le sprint final, on prend ce qu’on a à prendre », a réagi Wissam Ben Yedder.

« On peut arriver 3e, 2e, peut-être plus. Tout est ouvert (…). Personne n’attendait Monaco à cette place. C’est grâce au travail des joueurs sur le terrain. Alors rêvons ! », a déclaré l’entraîneur croate Nico Kovac.

Les Monégasques peuvent même rêver à un incroyable doublé puisqu’ils restent en course en Coupe de France. Le tirage au sort des demi-finales, effectué dimanche, leur a réservé un déplacement chez le Petit Poucet, Rumilly-Vallières, club de National 2, la 4e division. L’autre demi-finale, qui devrait se disputer aussi le 12 mai, opposera Montpellier au Paris-Saint-Germain.

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top