Actualités

Les applications mobiles ont tiré profit de la crise sanitaire en 2020

L’application sociale TikTok a été l’application la plus téléchargée en 2020, selon le rapport établi pour le cabinet App Annie.

Sans surprise, l’usage des applications mobiles s’est largement développé en 2020, en raison des mesures de confinement qu’ont connues de nombreux pays pour se protéger de l’épidémie de Covid-19. L’étude annuelle publiée mercredi 13 janvier par le cabinet App Annie, qui fait référence en la matière, permet de mieux mesurer ce succès.

Toutes plates-formes confondues, les applications ont été téléchargées 218 milliards de fois en 2020, en progression de 7 % par rapport à 2019. C’est un record historique. D’autres indicateurs révèlent une dynamique plus forte encore. Le temps passé sur ces applications a bondi en un an de 20 % pour atteindre plus de quatre heures quotidiennes. C’est plus que le temps moyen passé par les habitants des Etats-Unis devant leurs téléviseurs.

Cette évolution n’est pas le fait que de populations jeunes, plus coutumières des usages numériques. Les générations plus âgées (baby boomers et génération nées entre les années 1960 et 1980) participent également à cette hausse. Aux Etats-Unis, ces populations sont celles qui ont accru le plus leur consommation : + 30 %.

Un panel d’usages très large

Une application se démarque du rapport d’App Annie : celle du réseau social chinois TikTok, la plus téléchargée sur la période. Même si cela ne lui permet pas encore de détrôner Facebook, cela suffit pour s’installer dans le top 5 des applications sociales dans la plupart des pays étudiés, et même sur la deuxième marche du podium aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Dans plusieurs marchés, elle réussit le tour de force de capter l’attention de ses utilisateurs bien plus longtemps sur la durée que ne le fait Facebook.

Autre enseignant marquant, l’appétit des utilisateurs pour les applications s’est répercuté sur un panel d’usage très large. Dans les applications de loisirs (jeux, streaming vidéo, sport et bien-être) mais aussi pour des services plus pratiques au quotidien (services financiers et éducatifs) voire à usage professionnel (Zoom, Google Meet).

Lire aussi TikTok : les négociations se poursuivent aux Etats-Unis, mais l’application n’est finalement pas interdite

Autre indicateur positif, les revenus directs générés par les applications (achat ou abonnement à une application, achats de bonus au sein des applications) n’ont jamais été aussi élevés, pour un montant global de 143 milliards de dollars. Avec 100 milliards de dollars de revenus, le secteur du jeu reste celui qui bénéficie le plus de cette manne.

Mais la situation des éditeurs reste très hétérogène : sur le store d’Apple, 97 % des principaux acteurs du marché génèrent moins d’un million de dollars de revenus, et pour la très large majorité d’entre eux, c’est moins de 100 000 dollars. Dernier indicateur positif, lui aussi lié à la crise du Covid-19, les revenus publicitaires sur mobile ont connu un gain de 95 % cette année et devraient rester à un niveau élevé en 2021.

Lire aussi Snapchat, YouTube, TikTok, Twitch… Les plates-formes en ligne multiplient les sanctions contre Donald Trump
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top