Actualités

Le directeur de Saint-Jean-de-Passy, prestigieux établissement privé parisien, mis en examen pour « agression sexuelle sur mineur »

Daniel Chapellier, directeur de Saint-Jean-de-Passy, un établissement scolaire privé parisien, a été mis en examen pour « agression sexuelle sur mineur », à la suite d’une plainte déposée par les parents d’un élève pour agression sexuelle.

Le directeur de cet établissement catholique prestigieux, situé dans le 16e arrondissement de Paris, a informé le directeur du conseil d’administration de son « intention de se retirer de Saint-Jean-de-Passy pour assurer sa défense » et de « déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse », peut-on lire dans une lettre du conseil d’administration datée de jeudi 11 février, que Le Monde a consultée.

Selon Le Figaro, Daniel Chapellier a été placé en garde à vue mardi et y est resté quarante-huit heures. Durant lesquelles, il a été auditionné par les policiers de la brigade de protection des mineurs à Paris.

Le plaignant serait un adolescent âgé de 14 ans, élève de l’établissement. Le quotidien précise que l’élève aurait été convoqué la semaine dernière par Daniel Chapellier dans son bureau pour des problèmes de discipline. La conversation aurait dévié sur des questions de sexualité. L’élève accuse le directeur d’avoir eu des gestes déplacés ; il lui aurait demandé de pratiquer une fellation. Des faits que nie M. Chapellier.

Violente crise

Cette mise en examen survient dans un contexte déjà troublé par la crise qu’a connue l’établissement au printemps 2020. En avril, l’ancien directeur, François-Xavier Clément, avait été licencié pour faute, ainsi qu’un autre cadre du groupe scolaire, le préfet des terminales. Une situation qui avait créé une scission au sein des parents d’élèves. Après un signalement du diocèse au parquet de Paris, une enquête avait été ouverte du chef de harcèlement moral. Celle-ci a été classée sans suite en novembre.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi L’établissement catholique Saint-Jean-de-Passy secoué par une violente crise

Daniel Chapellier avait pris la succession de François-Xavier Clément pour une période transitoire, le temps qu’un nouveau chef d’établissement soit nommé. M. Chapellier avait été pendant treize ans, de 2002 à 2015, le directeur d’un autre établissement scolaire catholique d’excellence, le lycée Stanislas, dans le 6e arrondissement parisien.

C’est dans cet établissement qu’un ancien cadre – l’ex-directeur de l’internat des classes préparatoires –, est visé depuis novembre 2020 par une enquête pour agression sexuelle et violences. Recruté en 2013 par M. Chapellier, il avait été licencié à l’automne 2018 alors que la direction de l’établissement avait découvert qu’il consultait des sites pédopornographiques sur son ordinateur professionnel. D’anciens étudiants ont dénoncé le silence de l’établissement.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Un ex-cadre d’un lycée catholique d’excellence visé par une enquête judiciaire pour agression sexuelle et violences

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top