Actualités

L’Afrique face au Covid-19 : 220 millions de vaccins Johnson & Johnson livrés à partir de l’été

L’Union africaine finalise son mégacontrat avec Johnson & Johnson

« C’est un contrat qui change la donne pour le continent. Si tout se passe bien, nous pourrons vacciner 400 millions de personnes, soit la moitié de notre objectif d’ici à la fin de l’année prochaine » a commenté, jeudi 1er avril, John Nkengasong, directeur du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), lors de sa conférence de presse hebdomadaire.

L’Union africaine (UA) a annoncé en début de semaine être parvenue à finaliser une commande de 400 millions de doses au fabricant américain Johnson & Johnson. Ce vaccin, vendu à 10 dollars l’unité (8,5 euros), ne requiert qu’une seule injection. La première tranche de la commande, soit 220 millions de vaccins, ne sera livrée qu’à partir du mois de juin. Le quota alloué à chacun des 55 pays membres de l’organisation panafricaine a été calculé en fonction de la taille de leur population.

Un flacon de vaccin AstraZeneca fabriqué par le Serum Institute of India, le 29 janvier 2021.

La nouvelle est d’autant plus bienvenue que le mécanisme de solidarité internationale Covax sur lequel compte la grande majorité des pays africains va subir d’importants retards. En cause : la décision de l’Inde de suspendre les exportations de vaccins AstraZeneca fabriqués par le Serum Institute of India. Devant la recrudescence des contaminations, le gouvernement indien a annoncé vouloir en priorité satisfaire les besoins domestiques.

« Si les retards devaient persister, cela serait vraiment problématique pour notre programme de vaccination », a admis M. Nkengasong qui, au vu de l’évolution de l’épidémie, a estimé que la région « s’avançait doucement vers une troisième vague ». Celle-ci est déjà clairement à l’œuvre au Kenya où le nombre de cas de contaminations comme le nombre de morts augmente de plus de 50 % chaque semaine depuis un mois.

Au 1er avril, le continent avait enregistré 4,2 millions de cas et 112 000 décès. 16 millions de doses d’AstraZeneca ont été distribuées dans 28 pays via Covax. 10 autres millions ont été reçus au travers d’accords bilatéraux.

Découverte d’un variant « tanzanien » aux multiples mutations

Un nouveau variant présentant une quarantaine de mutations a été identifié en Angola sur trois voyageurs en provenance de Tanzanie. Les premiers travaux de séquençage ont été conduits en Afrique du Sud mais il est encore trop tôt pour dire s’il est davantage contagieux ou plus mortel. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et Africa CDC prennent en tout cas le sujet très au sérieux.

La situation sanitaire en Tanzanie reste en effet inconnue. Les derniers chiffres publiés remontent à avril 2020 et si le président John Magufuli avait finalement admis l’existence de l’épidémie, quelques semaines avant son décès, le 17 mars, les deux institutions restent dans l’attente d’une demande d’assistance de la part des nouvelles autorités. Dans les pays voisins, la surveillance va être renforcée pour détecter l’éventuelle diffusion du variant « tanzanien ».

L’OMS traque les fausses informations

Le bureau africain de l’OMS part en campagne contre la diffusion de fausses informations sur le Covid-19 et compte pour cela s’appuyer sur un réseau d’experts de la vérification des faits et d’institutions sanitaires. Baptisé Viral Facts Africa, « ce dispositif ambitionne de réfuter rapidement les mythes là où ils se propagent et d’aider les populations à faire la distinction entre les faits avérés qui peuvent sauver des vies et le bruit », a expliqué le docteur Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. Il diffusera notamment ses messages en anglais et en français sur Facebook, Tweeter et Instagram. Des versions dans d’autres langues sont prévues ultérieurement.

Depuis le début de l’épidémie, 1 300 informations mensongères ont été identifiées. Elles concernent notamment des allégations de complots, la promotion de faux remèdes ou le dénigrement des vaccins. Le projet associe plusieurs agences onusiennes (Unesco, Unicef) et des organisations comme Africa Check et AFP Factuel.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top