Actualités

La panne des numéros d’urgence est le signe qu’il faut réformer notre système d’alerte, selon les pompiers

Pour les sapeurs-pompiers, la panne qui a gravement perturbé les numéros d’urgence mercredi soir montre le besoin de rénover « notre système d’alerte » et de créer un numéro unique pour les appels d’urgence, le 112.

Dans un communiqué publié jeudi 3 juin, la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) appelle à une « rénovation majeur » de ce système d’alerte – rénovation que « demandent les sapeurs-pompiers de France depuis longtemps, exprimée par le président de la République en 2017, et qui pourrait enfin voir le jour si le Parlement comprend qu’il faut dorénavant éviter de mettre l’urgent comme le non-urgent dans le même tuyau », insiste la FNSPF.

Lire aussi Panne des numéros d’urgence : Orange présente ses excuses, Darmanin dénonce des « dysfonctionnements graves »

Cette panne « montre une nouvelle fois le besoin de modernisation sur le plan infrastructurel comme organisationnel, en prenant en compte les nouveaux usages et outils informatiques : applications pour smartphones, réseaux sociaux, mais aussi objets connectés et e-mails doivent être pris en compte pour communiquer l’alerte », ajoute-t-elle.

« Avec plus de 18 millions d’appels reçus par les sapeurs-pompiers en France chaque année, et une intervention toutes les 6,5 secondes, cette panne a éprouvé le système d’alerte français », déplore la fédération.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « On ne peut pas tout gérer » : les pompiers font monter la pression sur le gouvernement pour faire enfin bouger les lignes

Trois modalités testées

La panne de l’opérateur Orange, qui a gravement perturbé les numéros d’urgence mercredi soir, survient une semaine après l’adoption par l’Assemblée nationale en première lecture d’une proposition de loi qui vise notamment à instaurer un numéro unique pour les appels d’urgence, le 112, sur le modèle du « 911 » américain.

Trois modalités seront testées : un rapprochement de « l’ensemble des services » (numéro 15, 17 et 18), un rassemblement sans « police-secours » (15 et 18), ou un simple « regroupement » du SAMU et des médecins de garde en lien avec les autres services d’urgence (15 et permanence des soins).

Ce texte consensuel, qui entend consolider le modèle de sécurité civile français reposant largement sur les sapeurs-pompiers volontaires (soit 80 % des 250 000 pompiers), est désormais attendu au Sénat.

La panne d’un équipement chargé d’acheminer les appels a entravé massivement l’accès aux numéros d’urgence (15/17/18/112) et aux lignes fixes mercredi après-midi jusqu’à minuit, rendant de nombreux services de secours difficiles à joindre par le public à travers la France.

Elle pourrait avoir causé la mort d’au moins trois personnes, a rapporté le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui a évoqué des « dysfonctionnements graves et inacceptables ». Le président-directeur général d’Orange, Stéphane Richard, convoqué à Beauvau, a présenté sur Twitter « ses plus vives excuses ».

Lire la tribune : « La mise en place d’un numéro unique d’appel d’urgence est nécessaire et salutaire »

Le Monde avec AFP

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top