Actualités

« Kéké la braise », l’égal de Pelé et retrouvailles en or : ce qu’il fallait aussi retenir du week-end sportif

Oui, Lille a retrouvé sa place de leader de la Ligue 1, après avoir partagé le point du nul face au PSG en clôture de la 16e journée (0-0).

Oui, les handballeuses françaises n’ont rien pu faire contre la puissance des Norvégiennes à qui elles ont cédé, dimanche, leur titre de championnes d’Europe.

Et hop ! un saladier européenn de plus pour les handballeuses norvégiennes qui se sont imposées en finale 22 à 20 contre la France, dimanche 20 décembre, au Danemark.

Oui, Alexis Pinturault s’est imposé dimanche dans le géant d’Alta Badia, en Italie, et reprend la tête du classement général de la coupe du monde.

Alexis Pinturault, victorieux de son premier géant de la saison à Alta Badia (Italie), dimanche 20 décembre.

Mais il s’est passé autre chose ce week-end dans le monde du sport. Et vous êtes peut-être passé à côté.

Les trois leçons du week-end

  • Pour les Jeux olympiques, tu te qualifieras

L’objectif était clair : réaliser les minima pour se qualifier pour les prochains Jeux olympiques. Contrat rempli pour le décathlonien Kévin Mayer qui, avec 8 552 points, a remporté le meeting de la Réunion, vendredi et samedi, et validé son ticket pour Tokyo (8 350 points requis) l’été prochain. Il n’était pas question pour « Kéké la braise », détenteur du record du monde (9 126 points), de prendre des risques, lui qui reste sur un abandon lors des Mondiaux de Doha à l’automne 2019.

Mais l’athlète à la gueule d’ange a pu, sur la piste du stade de Saint-Paul, se rassurer et effacer notamment sa meilleure performance au 110 m haies (13 sec 54) – avant un saut moyen à la perche, exercice avec lequel le décathlonien reste en délicatesse. « Il y a du soulagement, c’est une énorme pression et un poids en moins (…) Maintenant, on va laisser monter le jus jusqu’à Tokyo et je vais me concentrer sur ce qu’il faut faire pour les JO », a déclaré Kevin Mayer qui donne rendez-vous à l’été au prodige australien Ashley Moloney (20 ans).

Lire aussi Mondiaux d’athlétisme : le décathlonien Kevin Mayer vaincu par la douleur à Doha
  • A vos retrouvailles, tu triompheras
Le petit-fils de Raymond Poulidor Mathieu van der Poel, ne perpétue pas la tradition familale : le coureur néerlandais s’est imposé dimanche 20 décembre à Namur, deuxième manche de la coupe du monde de cyclo-cross, devant le Belge Wout Van Aert (second-plan).

Les retrouvailles entre les deux hommes sur la discipline de leurs débuts étaient alléchantes. Dimanche, le Néerlandais Mathieu van der Poel a battu à Namur son grand rival belge Wout van Aert de trois secondes pour remporter la deuxième étape de la Coupe du monde de cyclo-cross. Dans la capitale wallonne, après une saison 2020 où ils ont brillé sur la route – victoire de van der Poel au Tour des Flandres, succès de van Aert à Milan San Remo –, les deux coureurs se sont livrés leur premier duel de la saison 2020-2021 de cyclo-cross – van der Poel n’avait pas participé à la première manche de la coupe du monde, fin novembre à Tabor (République tchèque).

Au classement général, c’est cependant van Aert qui prend les commandes, alors que trois manches restent encore à disputer. Les deux hommes se donnent rendez-vous pour la revanche dimanche prochain à Dendermonde, dans le nord-ouest de la Belgique.

  • De la perfection, tu t’approcheras
La Norvégienne Tiril Eckhoff mène le train devant sa compatriote Marte Olsbu Roeiseland et l’Italienne Dorothea Wierer, lors de la mass start d’Hochfilzen, dimanche 20 décembre.

La Norvégienne Tiril Eckhoff aurait pu réaliser la semaine parfaite à Hochfilzen en réalisant la passe de trois dans le Tyrol autrichien, théâtre de la quatrième étape de coupe du monde de biathlon. Victorieuse du sprint vendredi puis de la poursuite le lendemain, la Norvégienne a cédé, dimanche 20 décembre, devant sa compatriote Marte Olsbu Roeiseland, leader du général, lors de la mass start (une pénalité chacune).

Au classement général, Tiril Eckhoff, en retrait lors des étapes inaugurales de Kontiolahti (Finlande), bonifie son excellent séjour à Hochfilzen en remontant à la troisième place, à 69 points de Roeiseland. La Norvège domine outrageusement le biathlon mondial chez les femmes comme chez les hommes (cinq représentants dans le Top 10). Le circuit fait relâche jusqu’au 4 janvier et la première des deux étapes programmées à Oberhof, en Allemagne.

Lire aussi Championnats du monde de biathlon : Tiril Eckhoff, un ski d’enfer et la gâchette enfin sûre

Le chiffre du week-end : 643

A la retombée d’un centre suite à son penalty manqué avec Barcelone, Lionel Messi (numéro 10) a égalé le record de buts dans un seul club face à Valence, samedi 19 décembre au Camp Nou.

Ce n’est sans pas son plus beau. Pas le plus dur, non plus. Mais ce 643e but de Lionel Messi inscrit sous le maillot du FC Barcelone place un peu plus l’Argentin dans la légende du football. L’attaquant blaugrana a égalé le record de buts marqués dans un seul club, samedi 19 décembre, mais n’a pu empêcher le match nul des Catalans face à Valence (2-2) lors de la 14journée de Liga. La « Pulga » rejoint ainsi Pelé et son total de 643 buts avec le club de Santos, auquel le Brésilien était resté fidèle de 1956 à 1974. A la différence que Messi n’a eu besoin « que » de 748 rencontres pour en arriver à ce record, contre 757 pour « le roi » de São Paulo, 80 ans, qui a félicité l’Argentin sur son compte Instagram.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Football : Lionel Messi, envie d’ailleurs et folie des grandeurs

L’image du week-end

Le crochet du Mexicain Canelo Alvarez (short rouge) a fait mal au Britannique Callum Smith, samedi 19 décembre, à San Antonio (Texas).

Le boxeur Canelo Alvarez a battu aux points le Britannique Callum Smith samedi 19 décembre à San Antonio (Texas), une victoire qui permet au Mexicain d’unifier les titres WBA et de s’emparer de la ceinture WBC vacante des poids super-moyens. Canelo Alvarez, âgé de 30 ans et considéré comme un des meilleurs boxeurs du monde toutes catégories confondues – il a été champion du monde dans quatre catégories différentes (super-welters, moyens, super-moyens, mi-lourds) –, présente désormais un bilan de 54 victoires (dont 36 avant la limite), 2 nuls et 1 défaite.

La décla du week-end

« Cette victoire c’est la réponse à plein de questions que je me posais pendant l’été et l’automne. J’étais un peu au fond du trou. Là, c’est la réponse à tout. »

Jonathan Midol fait preuve de résilience. Le médaillé de bronze olympique de skicross en 2014 a remporté, dimanche à Val Thorens, la deuxième victoire en coupe du monde de sa carrière devant le Canadien Reece Howden et l’Allemand Florian Wilmsmann. Un bonheur n’arrive jamais seul : « Ma femme est enceinte, on attend un bébé pour février, je suis en train de construire une maison : j’avais donc changé pas mal de choses et je me demandais si je n’avais pas l’esprit ailleurs. Voilà, les réponses », a déclaré l’Annécien de 32 ans qui, manifestement, se posait beaucoup de questions ces derniers temps.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top