Actualités

Impôts, santé, RSA, vélo, tickets resto : ces aides financières qui seront prolongées en 2021

Parmi les mesures qui devaient disparaître fin 2020 mais demeurent appliquées : la hausse à 1 000 euros du plafond des dons Coluche, ou encore l’aide de 50 euros pour faire réparer son vélo.

De nombreux coups de pouce exceptionnels ont vu le jour en 2020 en réponse à la crise sanitaire et économique causée par le coronavirus. Certains dispositifs jouent les prolongations en ces premiers mois de 2021, voire plus…

  • Jusqu’au 31 mars : 50 euros pour réparer un vélo

Besoin de faire réparer votre bicyclette ? Si vous n’en avez pas déjà profité en 2020, vous pouvez demander à bénéficier de l’aide financière de 50 euros mise sur pied dans le cadre du premier déconfinement (une prime directement déduite de la facture). Alors que cette mesure devait disparaître fin 2020, elle a été prolongée jusqu’au 31 mars. Les détails pratiques, dont la liste des réparateurs référencés, sont sur le site officiel du dispositif. Tous les vélos sont éligibles, qu’ils soient ou non à assistance électrique.

« Le prix moyen d’une réparation varie selon l’ampleur des opérations (changement de chaîne, frein, pneu, dérailleur…), mais une prise en charge à hauteur de 50 euros hors taxes permet de couvrir une partie importante des frais », explique le gouvernement.

Lire aussi La jeune fille au pair ne savait pas faire de vélo

Il est possible d’utiliser ces 50 euros pour réparer son vélo soi-même, mais il faut effectuer la réparation dans un atelier référencé. La prime ne peut servir à acheter des accessoires de sécurité (casque, etc.), sauf pour un système d’éclairage ne pouvant être retiré du vélo (comme une lampe dynamo). Le forfait peut être touché une fois par vélo mais vous pouvez le percevoir plusieurs fois, par exemple pour votre propre vélo et celui de votre enfant.

  • Jusqu’au 30 avril : continuité des droits pour le RSA et l’AAH

Vous n’êtes pas en mesure ces semaines-ci de procéder à la déclaration de ressources requise pour que votre allocation adulte handicapé (AAH) ou votre revenu de solidarité active (RSA) continue à vous être versé ? Ou d’envoyer une pièce justificative ? Les versements ne seront pas interrompus pour autant, exceptionnellement. Cette mesure liée à la situation sanitaire, rétablie par une ordonnance de décembre 2020, est prévue jusqu’à fin avril.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Quelles revalorisations en 2021 pour les retraites, le smic, les allocations familiales, le RSA ?
  • Jusqu’au 1er septembre : les titres restaurant 2020 prorogés

En raison de la crise sanitaire et économique liée au Covid-19 et des restrictions prises à l’égard des restaurants, les tickets estampillés « 2020 » seront valables jusqu’au 1er septembre 2021, a annoncé le ministère de l’économie, des finances et de la relance début décembre (le texte d’application n’est pas encore paru).

Dans les faits, les titres 2020 n’auront donc pas à être échangés contre des titres 2021 pour l’heure et resteront utilisables. Qu’en est-il des titres restaurant dématérialisés ? De même, les montants acquis en 2020 sur une carte pourront être dépensés jusqu’au 1er septembre sans démarche.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ce qui change le 1er janvier pour le budget des ménages

« La notion de péremption se ressent de toute façon moins pour les bénéficiaires de titres restaurant dématérialisés car ils n’ont pas à procéder à l’échange des titres, cela se fait juste en donnant son accord à l’employeur », détaille Loïc Soubeyrand, le fondateur de Swile, émetteur de la carte de titres restaurant éponyme. Durant le premier confinement, il a relevé « une baisse des dépenses via les cartes Swile de 60 % à 80 %, par rapport aux montants habituels, et cette baisse est toujours aujourd’hui d’environ 20 % à 30 % ».

Les autres mesures d’assouplissement des modalités d’utilisation des titres restaurant sont également prolongées jusqu’au 1er septembre : le plafond quotidien payable dans les restaurants est maintenu à 38 euros (contre 19 euros en temps normal) et il demeure possible de régler dans les restaurants avec ces titres les week-ends et jours fériés. « Compte tenu de la fermeture des restaurants, les titres peuvent également être utilisés pour le click & collect ou les livraisons », précise le ministère.

  • Jusqu’au 31 décembre : les dons « Coluche » davantage incités

Les dons réalisés en 2020 au profit des organismes venant en aide aux personnes en difficulté, surnommés dons « Coluche », ont profité d’une dérogation : ils ont pu bénéficier d’une réduction d’impôt de 75 % dans la limite de 1 000 euros, au lieu de 552 euros. Ce relèvement du plafond a été prolongé pour les dons effectués en 2021 par la dernière loi de finances.

  • Jusqu’au 31 décembre : la réduction d’impôt PME boostée

Une hausse de 18 % à 25 % de la réduction d’impôt accordée pour inciter les Français à investir dans les petites et moyennes entreprises européennes est entrée en vigueur en août 2020, mais le taux devait retomber à 18 % en 2021. La dernière loi de finances a toutefois aussi prolongé cette mesure d’un an.

Avec un bémol important : cette prolongation est soumise à l’aval de la Commission européenne. En attendant, c’est donc provisoirement le taux normal de 18 % qui s’applique de nouveau aux investissements réalisés depuis le début de l’année, a confirmé au Monde l’administration fiscale.

Lire aussi Impôts : les Français incités à investir dans les PME, mais pas tout de suite…
  • Jusqu’au 31 décembre : les téléconsultations remboursées à 100 %

Le remboursement à 100 % par l’Assurance-maladie des téléconsultations médicales était entré en vigueur durant le premier confinement, en mars 2020. La loi de financement de la Sécurité sociale promulguée mi-décembre 2020 l’a finalement étendu jusqu’au 31 décembre 2021.

Avant le premier confinement, la téléconsultation était remboursée, depuis septembre 2018, par l’Assurance-maladie comme une consultation classique, donc à 70 % dans le cas général.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Complémentaire santé : changer de mutuelle est plus facile depuis le 1er décembre

Attention, pour les consultations à distance par téléphone, sans vidéotransmission, le remboursement à 100 %, autorisé pour certains patients, est valable jusqu’au 16 février 2021 (cette mesure avait été rétablie pour les consultations ayant eu lieu à compter du 17 octobre 2020).

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top