Actualités

Euro 2021 : attaque, palmarès, expérience… comparez les 24 équipes en un coup d’œil

La Belgique, numéro un mondial, les Anglais quasiment à domicile, les Turcs et leur muraille défensive, les joueurs français et leur palmarès inégalable, les poissards espagnols… quelle est l’équipe la plus à même de gagner l’Euro 2021, qui commence vendredi 11 juin à Rome ? Les Décodeurs ont évalué chacune des vingt-quatre équipes prétendant au titre, en leur délivrant une note de 0 à 10 à partir de huit critères :

  • le nombre de points dans le classement de la FIFA ;
  • le nombre de buts marqués lors des phases éliminatoires ;
  • la moyenne de buts encaissés ;
  • le nombre de matchs de l’Euro qui seront joués dans leur pays ;
  • le nombre de joueurs évoluant dans les quatre plus prestigieux championnats (Allemagne, Angleterre, Italie, Espagne) ;
  • la somme des titres internationaux majeurs remportés par les joueurs de chaque équipe ;
  • le cumul des sélections de chaque joueur en équipe nationale ;
  • le facteur chance : blessés, malades du Covid…

Les forces et faiblesses de chaque équipe

Chaque poule de quatre équipes joue six matches entre le 11 et le 23 juin. Les deux premiers de chaque groupes, ainsi que les quatre « meilleurs troisièmes » seront qualifiés pour les huitièmes de finale.

Groupe A

Le groupe de l’Italie, de la Turquie, du Pays de Galles et de la Suisse joue ses matchs à Rome (Italie) et à Bakou (Azerbaïdjan).

Groupe B

Les Danois, Finlandais, Belges et Russes jouent leurs matchs à Copenhague (Danemark) et à Saint-Pétersbourg (Russie).

Groupe C

Dans le groupe C, les matchs des Pays-Bas, de l’Ukraine, de l’Autriche et de la Macédoine du Nord ont lieu à Amsterdam (Pays-Bas) et à Bucarest (Roumanie).

Groupe D

La poule de l’Angleterre, de la Croatie, de l’Écosse et de la République tchèque joue ses rencontres à Londres (Angleterre, Royaume-Uni) et à Glasgow (Écosse, Royaume-Uni).

Groupe E

Dans le groupe E, les matchs de la Suède, de l’Espagne, de la Pologne et de la Slovaquie ont lieu à Séville (Espagne) et à Saint-Pétersbourg (Russie).

Groupe F

Les Français, les Allemands, les Portugais et les Hongrois jouent leurs matchs du groupe F à Munich (Allemagne) et à Budapest (Hongrie).

” html += “

” + d.tt + “

” return html } }) .on(“mouseover”, function(d) { d3.select(this).style(“fill”, (d) => cfg.color(d.id)) }).on(“mouseout”, function() { d3.select(this).style(“fill”, null) }); if (cfg.legend !== false && typeof cfg.legend === “object”) { let legendZone = svg.append(‘g’); let names = data.map(el => el.name); if (cfg.legend.title) { let title = legendZone.append(“text”) .attr(“class”, “title”) .attr(‘transform’, `translate(${cfg.legend.translateX},${cfg.legend.translateY})`) .attr(“x”, cfg.w – 70) .attr(“y”, 10) .attr(“font-size”, “12px”) .attr(“fill”, “#404040”) .text(cfg.legend.title); } let legend = legendZone.append(“g”) .attr(“class”, “legend”) .attr(“height”, 100) .attr(“width”, 200) .attr(‘transform’, `translate(${cfg.legend.translateX},${cfg.legend.translateY + 20})`); legend.selectAll(‘rect’) .data(names) .enter() .append(“rect”) .attr(“x”, cfg.w – 65) .attr(“y”, (d, i) => i * 20) .attr(“width”, 10) .attr(“height”, 10) .style(“fill”, (d, i) => cfg.color(i)); // Create labels legend.selectAll(‘text’) .data(names) .enter() .append(“text”) .attr(“x”, cfg.w – 52) .attr(“y”, (d, i) => i * 20 + 9) .attr(“font-size”, “11px”) .attr(“fill”, “#737373”) .text(d => d); } return svg; } /* on range et le crée le menu déroulant et les graphiques par poule/groupe */ eurodata.sort(function(a, b) { return dico[a.pays].nom.localeCompare(dico[b.pays].nom); }) var selectHTML = “”; $(“#liste1, #liste2”).html(selectHTML) /* on gère les événements au changement */ $(“#liste1 select”).on(“change”, function() { bricolerEtEnvoyer($(this).val(), “#pays1”, true); }) $(“#liste2 select”).on(“change”, function() { bricolerEtEnvoyer($(this).val(), “#pays2”, true); }) /* les deux premiers pays */ bricolerEtEnvoyer(“fra”, “#pays1”, true); bricolerEtEnvoyer(“deu”, “#pays2”, true); function bricolerEtEnvoyer(code, cible, grand) { /* les deux pays à sélectionner */ if (cible == “#pays1”) { $(“#liste1 select”).val(code) $(“#liste2 option[value='” + code + “‘]”) .attr(“disabled”, “disabled”) .siblings().removeAttr(“disabled”); } if (cible == “#pays2”) { $(“#liste2 select”).val(code) $(“#liste1 option[value='” + code + “‘]”) .attr(“disabled”, “disabled”) .siblings().removeAttr(“disabled”); } var margin = { top: 60, right: 90, bottom: 70, left: 90 }; var m = d3.map(eurodata, function(d, i) { if (d.pays != undefined) return d.pays; }); var dataPays = m.get(code), dataTemp = [], mesAxes = [], pasDeRabe = [“selections”, “statut”]; /* la boucle pour les données et les infofenêtres */ $.each(dataPays, function(key, value) { var valueVerifie = Number(value.replace(“,”, “.”)); if (key.indexOf(“detail”) == -1 && valueVerifie >= 0) { var det = key + “_detail”; detVerifie = Number(dataPays[det].replace(“,”, “.”)); complement = “”; if (dicoCorres[key].unite) { complement = ” soit ” + ((detVerifie == 0) ? “aucun” : milliers(detVerifie)) + ” ” + dicoCorres[key].unite; if (detVerifie >= 2) { complement += “s”; } if (dicoCorres[key].rabe) { complement += ” ” + dicoCorres[key].rabe if (detVerifie >= 2) { complement += “s”; } } } else { complement = ” car le pays est ” + ((detVerifie == 1) ? “premier” : detVerifie + “e“) + ” au classement UEFA”; } var tt = “

” + milliers(valueVerifie) + “/10” + complement + “

“; if (pasDeRabe.indexOf(key) == -1) { tt += “”; tt += “

” + enCap(dicoCorres[key].detail_colonne) + “

“; } /* on pousse le tout */ mesAxes.push({ “axis”: dicoCorres[key].titre_colonne, “tt”: tt, “value”: valueVerifie }) } }) dataTemp.push({ “name”: dico[code].nom, “axes”: mesAxes }); /* la taille des graphes */ var maTaille = 300; var monRadius = 3.3; if (grand == false || mobileDec == true) { maTaille = 200; monRadius = 3.6; margin = { top: 40, right: 60, bottom: 50, left: 60 }; } var mesOptions = { w: maTaille, h: maTaille, margin: margin, color: d3.scaleOrdinal().range([dico[code].couleur]), maxValue: 10, minValue: -1, dotRadius: monRadius }; /* on lance */ $(cible + ” .titre_graphe”).html(“

” + dico[code].nom + “

“) RadarChart(cible, dataTemp, mesOptions); } /* La gestion du tooltip, ici sur la classe “.selecteur” */ $(“.equipes_euro”).tooltip({ show: { effect: “FadeIn”, duration: 1000 }, hide: { effect: “FadeOut”, duration: 1000 }, items: “.radarCircle”, track: false, tooltipClass: “multimedia-embed tooltipdecodeurs”, position: { my: ‘center bottom’, at: ‘center+6 top-16’, collision: ‘fit none’ }, content: function() { return $(this).data(“tt”) + “” }, open: function(event, ui) { /* permet de fermer le tooltip en tapant sur lui-même en mobile*/ var elem = $(event.target); ui.tooltip.click(function() { elem.tooltip(‘close’); }); } }); $(“.equipes_euro a”).click(function(event) { event.stopImmediatePropagation() }); });

Quel favori selon quel critère ?

  • Le statut selon la FIFA : la Belgique en tête

Au classement de la Fédération internationale de football association (FIFA), la Belgique est première des équipes européennes avec 1 783,38 points, devant la France (1 757,3) et l’Angleterre, 4e (1 686,78). La Macédoine du Nord (62e, 1 374,73 points) ferme la marche. A noter que depuis 2018, la FIFA a adopté un nouveau mode de calcul inspiré du système d’Elo, venu des échecs. Celui-ci ne mesure plus les points marqués en moyenne sur les dernières années mais les performances et contre-performances en fonction des résultats face aux autres équipes, selon les classements respectifs de chacune.

  • Le réalisme offensif : l’Angleterre droit au but

L’Angleterre dispose des meilleures statistiques offensives des éliminatoires, avec 4,6 buts marqués par match (b/m), devant la Belgique, l’Allemagne et l’Italie. Malgré son attaque de rêve sur le papier, renforcée entre-temps par le retour de Karim Benzema, la France ne se situe qu’au 10e rang (2,5 b/m). La Hongrie (1 b/m en moyenne) est l’équipe la moins performante.

  • L’efficacité défensive : les murailles polonaise et turque

Pologne et Turquie n’ont encaissé en moyenne que 0,3 but par match lors des éliminatoires, ce qui en fait les meilleures défenses, juste devant l’Italie (0,4 b/m). La France se situe au 7e rang parmi les 24 équipes qualifiées (0,7 b/m). L’Ecosse est lanterne rouge, avec 1,9 but encaissé par rencontre en moyenne.

  • L’avantage du terrain : un Euro dans onze pays (qui avantage l’Angleterre)

Originalité de cette édition événement, l’Euro ne se dispute pas dans un seul pays, mais dans 11 villes européennes : Rome, Londres, Amsterdam, Bakou, Bucarest, Budapest, Copenhague, Glasgow, Munich, Saint-Pétersbourg et Séville.

Tel que le calendrier a été conçu, l’Angleterre est l’équipe la plus favorisée, car elle disputera ses trois matchs de poule à domicile dans son stade historique de Wembley, et même six matchs en tout, si elle termine première de sa poule et se hisse jusqu’en finale : demi-finales et finale se disputeront à Londres.

Italie, Espagne et Allemagne pourront disputer jusqu’à quatre rencontres sur leurs terres. La France, la Finlande, la Belgique, la Croatie, la République tchèque et le Portugal devront en revanche jouer tous leurs matchs à l’extérieur. Les Bleus défient, lors des phases de poules, deux équipes qui évoluent à domicile, l’Allemagne et la Hongrie.

  • Le niveau de l’effectif : l’Angleterre au top du top 4

Les 26 joueurs qui composent chaque sélection n’ont pas tous la même expérience du très haut niveau. L’Angleterre est la seule à présenter une liste intégralement composée de joueurs évoluant dans les quatre plus grands championnats d’Europe (Premier League, Liga, Bundesliga, Calcio), tandis que l’Allemagne et l’Espagne en comptent 25 chacun, plus un vingt-sixième au Paris-Saint-Germain, mais la Ligue 1 n’est pas encore considérée comme un grand championnat.

Dans ce classement, la France est 7e avec 22 joueurs dans le top 4 européen, alors que la Russie n’en compte que deux qui évoluent dans ces quatre championnats. A noter : la Macédoine du Nord est la seule à aligner un joueur dont l’équipe vient d’être rétrogradée en National.

  • Les palmarès individuels : « cocorico » pour la France

Si l’on additionne l’ensemble des titres remportés par les joueurs de chaque équipe, aucune d’entre elles n’a un effectif aussi titré que la France, qui compte 36 victoires de prestige en tout, dont 15 médailles de champions du monde et autant de Ligue des champions. Les Bleus devancent l’Allemagne (24 titres internationaux majeurs, dont 6 médailles de champion du monde et 17 en Ligue des champions) et l’Espagne (22, dont 1 vétéran de la Coupe du monde 2010, 2 de l’Euro 2012, 10 Ligue des champions et 9 Ligue Europa). Dix formations comptent un effectif au palmarès international vierge.

  • Le vécu collectif : des Belges habitués à se côtoyer

Les joueurs de l’équipe de Belgique affichent le plus grand nombre de matchs cumulés en sélection : 1 280 pour l’ensemble de l’effectif. Un gage d’expérience et de cohésion d’équipe, même s’il peut aussi être le signe d’une formation vieillissante. Le Portugal figure au deuxième rang (1 028) juste devant la France (1 020). L’Ecosse est bonne dernière, avec seulement 443 sélections au compteur pour l’ensemble de son effectif. Attention toutefois à un biais : seules les expériences dans l’équipe A sont comptabilisées. L’équipe d’Angleterre n’en compte que 533, mais en réalité nombre de joueurs se connaissent très bien pour avoir évolué avec la sélection anglaise des moins de 20 ans, championne du monde en 2017.

  • Le karma : Pays-Bas, Suède et Espagne jouent de malchance

Que serait une compétition de football sans son facteur (mal)chance ? Blessures, forfaits, cas de Covid-19… La préparation de certaines équipes a déjà été chamboulée. L’Autriche, le Danemark ou encore la Turquie ne déplorent pour l’instant aucun impondérable. Avec une simple « béquille » pour Karim Benzema, la France est relativement épargnée. Il en va autrement pour les Pays-Bas, qui ont déjà enregistré trois forfaits, dont un en raison du Covid-19. La Suède, déjà privée de Zlatan Ibrahimovic, est confrontée à deux cas de Covid-19 dans son effectif. L’Espagne, dont le capitaine Sergio Busquets a été testé positif, a dû disputer son dernier match amical en appelant son équipe des moins de 19 ans à la rescousse.

A vous de faire le match

Sélectionnez deux équipes pour en comparer les statistiques.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top