Actualités

Eric Piolle, le maire de Grenoble, en garde à vue pour un litige autour de l’attribution d’un marché public

Eric Piolle, lors d’une conférence de presse, le 26 mai 2021, à Grenoble.

Eric Piolle, le maire (Europe Ecologie-Les Verts, EELV) de Grenoble, était entendu, dans la matinée, mardi 1er juin, sous le régime de la garde à vue à Valence, dans la Drôme, dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de favoritisme lors de l’attribution de l’organisation de la Fête des tuiles, un événement créé en 2015 par la municipalité iséroise, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information du Dauphiné libéré.

La municipalité écologiste avait fait l’objet en 2018 d’un signalement de la chambre régionale des comptes, qui avait conclu à « plusieurs irrégularités importantes » dans la passation de marchés publics pour l’organisation de ce rassemblement populaire organisé chaque année par la Ville depuis l’élection M. Piolle, en 2014. Une plainte contre X pour « favoritisme » avait également été déposée.

L’enquête doit établir si une association locale, Fusées, a été privilégiée lors de l’attribution de l’organisation des deux premières éditions de cette fête, pour des montants respectifs de 123 000 et 128 000 euros, selon le quotidien. La municipalité affirme qu’une mise en concurrence n’était pas nécessaire pour l’attribution de ces marchés publics, précise Le Dauphiné libéré.

Eric Piolle, considéré comme un candidat potentiel des écologistes pour l’élection présidentielle de 2022, a été convoqué par la brigade financière, rapporte le quotidien.

Le Monde avec AFP et Reuters

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top