Actualités

Enquête | Les mystères de la synesthésie, ce chevauchement des sens

Par Valentin Rakovsky

Publié aujourd’hui à 18h00, mis à jour à 20h00

« Gelb-Rot-Blau » (Jaune-rouge-bleu), de Vassily Kandinsky, 1925. Synesthète, l’artiste abstrait disait entendre la couleur et voir le son. Il associait par exemple le bleu clair à la flûte, le bleu foncé au violoncelle. La forme triangulaire évoquait des sons aigus, le rond des graves.

Imaginez que votre façon de voir le monde soit en partie une illusion. Que personne d’autre ne partage ce que vous ressentez quand vous lisez, quand vous entendez de la musique ou quand vous pensez au temps qui passe. Et que vous en preniez conscience du jour au lendemain. Ce n’est pas le scénario d’un nouvel opus de Matrix, mais la surprise qu’a eue Céline, il y a sept ans. En traînant sur Facebook, cette photographe et graphiste est tombée sur une vidéo « consacrée à une artiste qui peignait des chansons, parce qu’elle avait le don de voir des couleurs quand elle écoutait de la musique ». « C’est seulement à ce moment-là que j’ai compris que ce n’était pas le cas de tout le monde. » Cette particularité que Céline a immédiatement identifiée comme étant sienne et qu’elle qualifie volontiers de « superpouvoir » porte un nom : « synesthésie ».

Si, pour vous, les chiffres ont une personnalité et les jours de la semaine arborent des couleurs, si vous vous représentez les mois de l’année sur une ellipse ou si la musique a une forme, vous êtes sûrement synesthète. Ces associations vous reviennent alors toujours à l’identique, elles s’imposent à votre esprit à chaque occasion et sans que vous le recherchiez. Céline en possède la forme la plus courante, la synesthésie graphèmes-couleurs, qui lui fait associer des couleurs aux chiffres et aux lettres. « Si je vois un A écrit noir sur blanc, je vois bien qu’il est noir. Il n’empêche qu’un A, pour moi, c’est toujours rouge, assure-t-elle. Et ce aussi loin que je m’en souvienne. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Synesthésie : ce que la science (ne) sait (toujours pas) sur ce chevauchement des sens

Cette artiste de 42 ans cumule aussi des associations moins communes, parmi les dizaines de formes de synesthésie connues : les odeurs, les voix, les personnalités et la musique sont toutes colorées. En choisissant prudemment ses images, elle esquisse ainsi la vision que lui inspire la chanson Bohemian Rhapsody de Queen : un pinceau gorgé de peinture violette qu’on aurait trempé dans l’eau, et dont elle observerait les volutes à la surface. Au fil des passages de ce morceau pensé comme un opéra miniature en six parties distinctes, le même pinceau diffuse d’autres petites touches de couleur, parfois dorées, dans cette composition imaginaire.

Céline, photographe et graphiste de 42 ans, se représente les chiffres sous cette forme serpentine. Des nombres qu’elle voit également en couleurs, de même que les odeurs, les voix, les personnalités et la musique.

Chaque jour, Céline tente d’assortir son parfum à la couleur de ses vêtements : « Si je porte du Chanel No5, c’est que je m’habille en beige ou en blanc, éventuellement en doré. » Puis ajoute que la fragrance « n’irait pas avec du rose, ça non ! », en laissant échapper un rire, tant l’idée lui semble saugrenue. Cette habitude a toujours été évidente pour elle mais, depuis sa découverte du phénomène, Céline soupçonne que « de l’extérieur, tout cela paraît sûrement idiot »… Elle a néanmoins trouvé une utilisation astucieuse de sa synesthésie graphèmes-couleurs : elle note sans scrupule ses mots de passe sur des morceaux de papier qu’elle peut laisser traîner. Ils y sont en effet noyés au milieu d’autres chiffres et lettres. « Les bons mots de passe ne sont constitués que des lettres d’une certaine couleur », qu’elle sait désormais être la seule à voir.

Il vous reste 80.57% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top