Actualités

Déconfinement : Bruno Le Maire annonce un maintien du fonds de solidarité en mai et un allégement des conditions d’indemnisation jusqu’à la fin de l’été

Un restaurant fermé à Paris, le 27 avril 2020. A partir du mois de juin, tous les établissements qui rouvrent partiellement pourront bénéficier du fonds de solidarité.

Invité de RTL, lundi 3 mai, le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a détaillé des mesures d’accompagnement destinées au entreprises, dans les secteurs qui s’apprêtent à rouvrir progressivement dans les prochaines semaines : restaurants, café, monde de la culture, de l’événement et du sport.

Selon le calendrier de déconfinement prévu par l’exécutif, les commerces non-essentiels, les bars, les restaurants et les lieux de culture pourront rouvrir à partir du 19 mai. Pour autant, les conditions d’accès au fonds de solidarité ne changeront pas. « Nous garderons l’intégralité du fonds de solidarité pour le mois de mai », a annoncé Bruno Le Maire.

C’est à partir de début juin que les règles changeront. Certains commerces, qui resteront fermés comme les discothèques, pourront encore bénéficier de l’intégralité des aides. Pour les autres, il s’agira d’appliquer du « sur-mesure qui tient compte de la situation de chacun », a précisé Bruno Le Maire.

« Nous allons améliorer le fonds de solidarité à partir du début juin, a annoncé le ministre. Avant, pour avoir accès au fonds de solidarité il fallait perdre 50 % de son chiffre d’affaire ou être fermé administrativement. Désormais, à partir de début juin, (…) vous aurez accès au fonds de solidarité, quelque que soit votre perte de chiffre d’affaire. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : les restaurateurs mitonnent une réouverture à petit feu

« Incitation à la réouverture »

M. Le Maire a donné en exemple le cas d’un restaurateur qui ouvrirait mi-mai uniquement en terrasse et perdrait encore 30 à 40 % de son chiffre d’affaire. « Normalement, il ne devrait pas être éligible au fonds de solidarité », a-t-il expliqué. Avec les nouvelles règles, « à partir de début juin, il sera éligible », avec un chiffre d’indemnisation qu’il reste à définir avec les professionnels. Ces derniers doivent être reçus lundi après-midi à Bercy. « C’est du sur-mesure mais qui tient compte de la réalité de la situation de chacun », a défendu le ministre, avec l’objectif d’accompagner et d’inciter les enterprises à réouvrir. « C’est aussi une incitation à la réouverture », a-t-il affirmé.

Bruno Le Maire a également annoncé une « dégressivité » de ces aides sur trois mois – juin, juillet, août – au fur et à mesure du retour à la normale. Un « rendez-vous »  est prévu fin août avec les professionnels  « pour qu’on voit où en sont les différents secteurs concernés, si le retour à la normale s’est fait et s’il n’y a plus besoin d’aides de l’Etat » .

Lire aussi Déconfinement progressif : le monde de la culture salue sans s’emballer

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top