Actualités

Comment les antivax font croire que Christian Estrosi a feint de se faire vacciner contre le Covid-19

Photographie montrant le maire de Nice, Christian Estrosi, se faire vacciner.

Christian Estrosi aurait-il mis en scène sa vaccination au Covid-19 ? C’est ce qu’insinue un message sur Twitter, dimanche 25 avril, et partagé un demi-millier de fois. Invitant à jouer au « jeu des sept erreurs », il relève une troublante ressemblance entre la photo de sa vaccination contre la grippe en 2020, et celle censée correspondre à sa vaccination contre le Covid-19 en 2021, issue d’un article de CNews.

Un cercle rouge tracé à la souris sur l’image souligne que sur l’horloge l’heure est d’ailleurs la même. Coïncidence ? Pas vraiment. Ce que le message sur Twitter ne dit pas, c’est que la photo de droite était utilisée en qualité d’image d’archive pour illustrer un article réalisé alors que Christian Estrosi n’était pas encore vacciné.

Le « jeu des sept erreurs » posté sur Twitter.

Ce qui est vrai

Les deux photographies montrent la vaccination de Christian Estrosi contre la grippe, en 2020. La scène avait été filmée et diffusée par l’élu niçois sur sa page officielle Facebook en octobre 2020.

Ce qui est faux

Contrairement à ce que laisse penser le tweet, la photographie de droite a été publiée le 4 mars 2021, pour les besoins d’un article intitulé « La métropole Nice-Côte d’Azur va vacciner 12 000 personnes en 48 heures ».

La date de l’article de CNews et l’emploi du futur dans la légende ne laissent aucun doute : cette photo d’archive n’est pas présentée comme une photo de la vaccination de M. Estrosi contre le Covid-19.

Or à la date de la publication de l’article, Christian Estrosi n’a pas encore reçu de dose. Il a seulement « indiqué qu’il se fera vacciner avec le sérum AstraZeneca », le lendemain, le vendredi 5 mars, précise l’article. Et encore, seulement dans l’hypothèse où il resterait des doses inutilisées, puisque M. Estrosi n’était alors pas éligible à la vaccination à ce moment-là. Mais cela n’a pas été le cas, précise la mairie de Nice, interrogée par Le Monde.

Faute de pouvoir illustrer la vaccination du maire, CNews a donc utilisé une photo d’archive, en l’occurrence de sa vaccination contre la grippe, réalisée six mois plus tôt — ce que le site aurait pu préciser dans la légende.

Finalement, Christian Estrosi a annoncé avoir été vacciné contre le Covid-19, mais le 16 avril, deux jours après l’ouverture de la campagne aux plus de 55 ans, comme il l’annonçait dans un tweet du même jour. « Cela correspond à sa volonté d’inviter chacun à se faire vacciner dès que possible afin de sortir de cette crise sanitaire rapidement et obtenir une immunité collective », explique la mairie de Nice, qui conteste formellement toute mise en scène. M. Estrosi ajoute avoir chargé « d’engager contre tout porteur d’une telle rumeur les actions nécessaires face aux conséquences sanitaires au-delà de [lui-même] qu’elle pourrait générer ».

D’autres militants antivax relèvent que le maire Les Républicains a été vacciné par la même personne en octobre 2020 et en avril 2021, et y voient une coïncidence troublante. « La personne qui l’a vacciné est l’infirmière en chef, responsable du centre de vaccination et pilier de l’organisation de la vaccination. Il était normal que ce soit elle qui vaccine le maire de Nice. C’est une reconnaissance vis-à-vis de cet agent », explique la mairie de Nice, un peu étonnée par la remarque.

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses rumeurs circulent. Un des procédés classiques pour diffuser le doute sur la sécurité des vaccins consiste à accuser les célébrités de participer à des mises en scène publiques, souvent sur la foi de détails anodins montés en épingle.

Lire aussi Le « capuchon resté sur l’aiguille » : l’éternelle accusation de mise en scène des vaccinations en public

Le Monde

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top