Actualités

Ce que l’on sait des opérations de sauvetage de l’« Ever-Given » au sixième jour de blocage du canal de Suez

Une tentative de renflouement a échoué vendredi, mais une partie des espoirs repose désormais sur une marée haute attendue en soirée et qui pourrait aider les équipes de sauvetage.

L’Ever-Given, le porte-conteneurs géant qui s’est retrouvé en travers du canal de Suez mardi lors d’une tempête de sable, obstruait toujours, dimanche 28 mars, l’une des voies navigables les plus fréquentées du monde.

  • Regain d’optimisme, dimanche

Depuis que le chef de l’Autorité du canal de Suez (SCA), l’amiral Ossama Rabie, a annoncé jeudi que le trafic maritime était « temporairement suspendu », une première tentative de renflouement a échoué vendredi.

Une partie des espoirs repose désormais sur une marée haute avec un fort coefficient attendue en soirée, dimanche, qui pourrait aider les équipes de sauvetage. Une douzaine de remorqueurs et de dragues sont mobilisés pour aspirer le sable sous le navire dont l’étrave est encastrée dans la rive.

M. Rabie a affirmé samedi que le navire avait « bougé de 30 degrés sur la droite et la gauche » pour la première fois, un « bon indicateur » de l’évolution des efforts pour dégager le navire. « Le gouvernail ne bougeait pas et maintenant il bouge, l’hélice fonctionne désormais, il n’y avait pas d’eau à la proue du navire et maintenant il y en a, et hier, il y a eu une déviation de 4 mètres à la proue et la poupe », a expliqué le responsable sur la télévision d’Etat égyptienne. Le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, a ordonné que des préparatifs soient engagés pour transborder une partie des conteneurs que transporte le navire, a déclaré M. Rabie à la chaîne de télévision égyptienne Extra News.

Selon le porte-parole de l’Autorité égyptienne du canal de Suez, George Safwat, quelque 27 000 mètres cubes de sable ont déjà été dégagés, à 18 mètres de profondeur.

Deux remorqueurs de haute mer, l’Alp Guard, battant pavillon néerlandais, et le Carlo Magno, battant pavillon italien, appelés à aider les remorqueurs déjà sur place, ont atteint la mer Rouge près de la ville de Suez tôt dimanche, selon les données satellites de MarineTraffic.com.

  • L’« Ever-Given », un monstre des mers

Le navire de 400 mètres de long, 59 mètres de large et une soixantaine de haut, avec son chargement déplaçant plus de 220 000 tonnes, a dévié de sa trajectoire mardi dans le sud du canal, près de la ville de Suez, bloquant toute navigation entre la Méditerranée et la mer Rouge.

Selon Bernhard Schulte Shipmanagement (BSM), la compagnie basée à Singapour qui assure la gestion technique du navire, les 25 membres d’équipage sont sains et saufs. Et il n’y a eu aucune pollution ni dommage sur la cargaison d’une capacité de plus de 20 000 boîtes (EVP, équivalent vingt pieds, ou TEU, pour twenty-foot equivalent unit, unité approximative de mesure des terminaux et navires porte-conteneurs basée sur le volume d’un conteneur de 6,1 mètres).

  • Un coût difficile à évaluer

Plus de 300 bateaux dont des cargos transportant du bétail vivant étaient coincés aux deux extrémités du canal samedi soir, a précisé le chef de l’Autorité du canal de Suez, M. Rabie. En outre, 11 cargos de bétail partis de Roumanie sont également bloqués. L’organisation Animals International évoque un danger de mort pour les 130 000 animaux. Selon le journal d’Etat Al-Ahram, le ministère égyptien de l’agriculture a envoyé trois équipes vétérinaires pour examiner les animaux.

l’Egypte perdait entre 12 et 14 millions de dollars (10 à 11,8 millions d’euros) par jour de fermeture, tandis que la revue spécialisée Lloyd’s list estime que le porte-conteneurs bloque chaque jour l’équivalent d’environ 8,1 milliards d’euros de marchandises.

Le blocage entraîne d’importants retards dans les livraisons de pétrole et d’autres produits, avec une répercussion sur les cours de l’or noir, en hausse vendredi. Les premiers effets concrets se font sentir : la Syrie a notamment indiqué samedi qu’elle avait commencé à rationner la distribution de carburants, face au retard de livraison d’une cargaison.

De son côté, la SCA a souligné que l’Egypte perdait entre 12 et 14 millions de dollars (10 à 11,8 millions d’euros) par jour de fermeture, tandis que la revue spécialisée Lloyd’s list estime que le porte-conteneurs bloque chaque jour l’équivalent d’environ 8,1 milliards d’euros de marchandises. Selon un rapport de l’assureur Allianz, chaque jour de blocage pourrait « coûter entre 6 et 10 milliards de dollars au commerce mondial ».

Afin d’atténuer les pertes, le géant du transport maritime Maersk et l’allemand Hapag-Lloyd ont indiqué qu’ils envisageaient de dérouter leurs navires pour passer par le cap de Bonne-Espérance, un détour de 9 000 kilomètres autour du continent africain.

  • Les causes d’un incident qui bloque 10 % du commerce maritime international

Alors que des vents violents combinés à une tempête de sable avaient d’abord été pointés du doigt pour expliquer l’incident, les conditions météorologiques n’étaient pas la seule raison de l’échouement, a affirmé samedi le chef de l’Autorité du canal de Suez, l’amiral Ossama Rabie. « D’autres erreurs, humaines ou techniques, ont aussi pu entrer en jeu », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Suez.

Le canal voit passer, selon les experts, près de 10 % du commerce maritime international. Près de 19 000 navires ont emprunté le canal en 2020, selon la SCA. Inauguré en 1869, le canal a depuis connu plusieurs phases d’agrandissement et de modernisation. Son percement a réduit drastiquement les distances entre l’Asie et l’Europe : 6 000 km de moins entre Singapour et Rotterdam par exemple.

Le canal a déjà été obstrué par le passé, notamment pendant la crise de Suez en 1956, lorsque des navires ont été coulés par les autorités égyptiennes.

Lire aussi Le navire bloqué dans le canal de Suez a « bougé de 30 degrés sur la droite et la gauche » pour la première fois

Le Monde avec AFP, AP et Reuters

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top