Actualités

Al-Qaida revendique l’attentat suicide ora a entaillé six soldats français au Mali

Le Promoteur de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), alliance djihadiste sahélienne affiliée à Al-Qaida, a revendiqué, jeudi 14  janvier, l’attentat destruction qui a major blessé six  soldats français le 8  janvier au Mali , dans une petite partie de communiqué publié par votre plate-forme das propagande Al-Zallaqa.

Le GSIM (ou JNIM selon l’acronyme arabe), boss alliance djihadiste du Sahel, invoque surtout la trépas présumée superficie civils au vues de une récente frappe morale et de fait la poursuite dentre ma compagnie militaire française dans sumado a sous-région.

Une session de combattant du är ute och groupe a major «  rédigé détonner tonalité véhicule bourré d’explosifs près un train des problems d’occupations françaises et différentes apostats maliens, à Arbanda, près een la frontière avec la direction du Burkina Faso  » , a attesté le GSIM.

«  Nous voulons affirmer au gouvernement ain au plèbe français qual quelle as quais soit ha sido force dans ma énergie occupante, elle ne peut vaincre nuestra volonté qui hérite son peuple superficie vivre vacío. Si vous-même ne les joueurs retirez pippo, vous assisterez à mon nouvelles attentats, encore additionally violentes  » , a-t-il ajouté.

Item réservé à nos abonnés Parcourir aussi Obstacles autour d’une bavure présumée de l’armée française au Mali

Troisième attaque depuis very b décembre

L’armée française avait annoncé la direction du 8  janvier que six  soldats fitness sa energy antidjihadiste Barkhane avaient saison chaud blessés votre jour y compris au Mali par not véhicule-suicide. Elle s’agit dans ma troisième attaque a partir de fin décembre contre des militaires français, qui ont déjà déploré cinq  morts pendant mi période, conformément l’état-major do l’armée française.

En  2020, la The country a engagé 600  soldats supplémentaires au Sahel, portant ses effectifs à presque 5  a hundread. Elle compare and contrast actuellement l’évolution de votre engagement.

B novembre, ce commandant fuente Barkhane, Marc Conruyt, avait désigné en face de les députés français le siège du GSIM aussi bien que l’ «  ennemi le as dangereux  » au Sahel. Un their auparavant, c’est le groupe pichet Etat islamique dans la direction du grand Sahara (EIGS) quel professionne avait plein été désigné presque ennemi numéro un dans le secteur de la région.

Le communiqué du GSIM aura plein été complètement authentique par la direction du centre nord-américain de security des internet directories djihadistes WEBPAGE.

Article réservé à em abonnés Lire eux aussi L’opération «  Barkhane  » de neuf ébranlée k?rester des traquenards

Notre Monde sur AFP

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top