Actualités

Affaire de la « sextape » : le procès de Karim Benzema aura lieu en octobre

Karim Benzema, le 20 mars.

Au sommet de son art avec son club du Real Madrid, le footballeur Karim Benzema, âgé de 33 ans, va devoir honorer un rendez-vous judiciaire la saison prochaine, malgré son agenda chargé sur le plan sportif. Selon les informations du Monde, l’attaquant comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Versailles pour « complicité de tentative de chantage », du 20 au 22 octobre, dans le cadre de l’affaire de la « sextape » et du chantage présumé sur le milieu international français Mathieu Valbuena.

Mis en examen pour « complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs » en novembre 2015, Karim Benzema devra donc déserter les terrains durant quelques jours, l’automne prochain, afin de se rendre à son procès. Selon le code pénal, Karim Benzema encourt jusqu’à cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende.

« Bon, alors c’est pour quand la mascarade, hein ? », avait-il ironiquement réagi sur Instagram, en janvier, à l’annonce de son renvoi devant le tribunal correctionnel. « Je ne suis pas surpris. Il s’agit d’une décision absurde mais prévisible. Elle s’inscrit dans la lignée de l’acharnement contre mon client depuis l’origine de cette affaire, estimait, en janvier, Sylvain Cormier, l’avocat du footballeur. Il est édifiant de constater que le juge d’instruction est obligé de dénaturer les éléments du dossier pour tenter de justifier le renvoi de mon client devant le tribunal. »

Quatre autres prévenus comparaîtront également pour « tentative de chantage ». Il s’agit de Karim Zenati, un ami d’enfance de M. Benzema, de Mustapha Zouaoui, l’un des maîtres chanteurs présumés, ainsi qu’Axel Angot (également renvoyé pour « abus de confiance ») et Younes Houass, deux autres maîtres chanteurs présumés.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Affaire de la « sextape » : Karim Benzema renvoyé devant le tribunal correctionnel de Versailles

Six conversations téléphoniques enregistrées

L’ex-attaquant des Bleus, Djibril Cissé, a fait, lui, l’objet d’un non-lieu du chef de « complicité de tentative de chantage ». En juillet 2020, le parquet n’avait pas demandé le renvoi de l’ancienne star de l’AJ Auxerre, placée en garde à vue en octobre 2015 puis mis en examen en 2017. L’ancien joueur avait informé M. Valbuena de l’existence de la vidéo intime le montrant avec sa compagne.

L’affaire commence en juin 2015 lorsque M. Valbuena déposé plainte après avoir été contacté par un individu qui lui proposait de trouver un arrangement en échange de la non-divulgation d’une « sextape ». Un commissaire de la police judiciaire est alors chargé par le procureur de Versailles de jouer les intermédiaires pour identifier les maîtres chanteurs présumés (Axel Angot, Mustapha Zouaoui et Younes Houass) et les interpeller. Sous le pseudonyme de « Lukas », il va multiplier les échanges avec les malfaiteurs présumés.

Il vous reste 47.95% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Most Popular

Retrouvez toute l'actualité française et internationale sur France Actus.

© 2020 FRANCE ACTUS - TOUS DROITS RÉSERVÉS

To Top